Analyse
La Banque du Japon renforce ses injections il y a 2 ans - vendredi 31 octobre 2014

Une politique monétaire encore plus expansionniste.

La Bourse de Tokyo a réagi avec enthousiasme, stimulée aussi par le fait que l’énorme fonds de pension du gouvernement japonais augmentera la part de ses placements dédiée aux actions. Les sicav d’actions japonaises restent bien présentes dans nos portefeuilles. Profitez de la faiblesse du yen pour y investir.

 

La Banque du Japon relève son objectif d’achat d’actifs financiers à 80 000 milliards de yen par an (±575 milliards d’euros), contre 60 000 à 70 000 auparavant.
Elle triplera les montants dédiés aux actifs liés à l’immobilier et pourra aussi acheter des actifs liés à l’indice Nikkei 400 (Bourse de Tokyo).
Cette intervention, mesurée en pourcentage du PIB, est beaucoup plus importante que celle de la Fed et bien plus diversifiée (obligations d’Etat et d’entreprises, crédits hypothécaires, mais aussi produits liés aux actions).
Qu’est-ce qui motive cette intervention musclée ?
D’abord l’inflation : si elle était de 3,2 % en septembre au Japon, le gros de cette hausse est dû à la hausse de la TVA qui a eu lieu au printemps; sans cela, elle ne serait que de ±1 %. Ensuite, la contraction de l’économie (recul de 1,8 % du PIB au deuxième trimestre et récession crainte pour le troisième trimestre).
Enfin, la préparation à une nouvelle hausse de la TVA en octobre 2015.

Partagez cet article