Analyse
Quel avenir pour le rouble ? il y a 3 ans - mercredi 8 octobre 2014

Cette année, le rouble russe a perdu presque 15 % face à l’euro. Cette chute offre-t-elle des opportunités ?

Non. Car il n’est pas exclu que le recul du rouble par rapport à l’euro continue.
Le marché demeure très inquiet et la devise reste encore très volatile.
Nous vous conseillons de l’éviter à tout prix !

 

Au plancher

Ces derniers temps, la devise russe, le rouble, est dans de mauvais draps et n’arrête pas de dégringoler. Cette année, par rapport à l’euro, elle a cédé 15 %. Et par rapport au dollar, sa chute est de 20 %. Des fluctuations que l’on peut considérer comme énormes.

 

Cette déconfiture n’est cependant pas étonnante, compte tenu du conflit latent en Ukraine dans lequel la Russie est impliquée, de sanctions européennes qui mettent le pays dans l’isolement et de l’affaiblissement de l’économie locale. Sans compter aussi l’important recul du prix du pétrole (le pétrole assurant la moitié des exportations du pays, le recul de son prix pèse énormément sur le budget).

 

De plus, compte tenu de tous ses problèmes, le pays est confronté à une considérable fuite des capitaux. Cette année, ce seront sans doute plus de 100 milliards de roubles qui auront quitté la Russie. Et il est question par-dessus le marché que la banque centrale procède aussi à des contrôles de capitaux. De quoi semer la panique chez les investisseurs étrangers et les pousser vers la sortie.

 

Pas encore…

Malgré cette forte chute, nous ne considérons pas que le rouble constitue une opportunité de placement. Rien n’indique pour l’instant que les actuels problèmes géopolitiques et économiques du pays touchent à leur fin. En outre, la forte inflation qui règne en Russie (plus de 6 %) et que les autorités ne parviennent pas à contrôler, aura aussi un effet néfaste.

 

Partagez cet article