Analyse
Rebond des Bourses après le recul de la semaine passée il y a 3 ans - vendredi 24 octobre 2014

Les investisseurs profitent du creux pour se repositionner à bon compte. Vendredi midi, par rapport à une semaine plus tôt, le S&P 500 grimpait de 3,4 %, le Stoxx Europe 50 de 2 % et le Bel 20 de 2,6 %.

Tant en Europe qu’aux USA, les sociétés publient leur résultat trimestriel.
Les bons chiffres l’ont globalement emporté sur les moins bons.
Au rayon des bonnes surprises : Daimler (conservez), Apple (conservez), Yahoo !, Caterpilar et Crédit Suisse.
Au rayon des déceptions : Xerox (achetez), Michelin (conservez), BASF (conservez) et Unilever (vendez). Quand elle est exagérée, la baisse des cours est l’occasion d’acheter des valeurs trop pénalisées, comme IBM cette semaine.
L’ensemble des secteurs rebondissent : +3,5 % pour le secteur financier, +5 % pour les semi-conducteurs, +4,5 % pour la construction, +9 % pour la biotechnologie (maltraitée ces dernières semaines).

 

Actions

Belgacom (conservez) a relevé ses prévisions, suite à un bon troisième trimestre (recul des coûts et hausse de l’activité mobile).
Umicore (conservez) a vu ses ventes trimestrielles grimper de 1 % et confirme son objectif de bénéfice opérationnel 2014 (-8 à -13 %, malgré la baisse des prix des métaux, qui pénalise ses activités de recyclage). Nous étions trop pessimistes (-15,5 %). Tablant à présent sur le bas de la fourchette prévue par le groupe, nous prévoyons un bénéfice par action de 1,53 EUR.
Melexis (achetez) signe un excellent troisième trimestre. Le quatrième sera un peu moins solide mais le groupe relève ses prévisions pour la troisième fois depuis le début de l’année ! Et 2015 s’annonce bien.
Nyrstar (achetez; action risquée) signe un troisième trimestre satisfaisant et confirme ses objectifs de production 2014. Après avoir joué au yoyo, le cours dépasse de 20 % son niveau de la veille de l’annonce de son double plan de financement. L’évolution des prix du zinc et du dollar, couplées aux économies et aux investissements, laissent espérer un retour au bénéfice en 2015.
Telenet (vendez) confirme son objectif 2014 (croissance plus forte au troisième trimestre). Mais le mystère persiste quant au sort qui sera réservé aux liquidités qui ne sont plus distribuées aux actionnaires.
Deceuninck (conservez) a vu ses ventes trimestrielles reculer, en dessous des attentes, suite à la faiblesse des marchés français et allemand, qui pèsera encore ces prochains mois (mais 2014 devrait clôturer dans le vert). Le cours est proche de sa valeur comptable mais ne devrait pas rebondir à court terme.
CMB (conservez) a déçu. Les pertes (inévitables vu la faiblesse des tarifs de transport) sont plus lourdes que prévu. Le marché prend du temps à se redresser. L’offre de bateaux reste trop importante et leur valeur d’occasion est à nouveau sous pression.
Barco (conservez) ne fera pas mieux que l’an passé au second semestre, pénalisé par le manque de relais de croissance pour compenser les activités matures dans le cinéma.
EVS (achetez pour le long terme) cède sa participation dans sa filiale de solutions de projections et gestion de contenus, avec une plus-value de ±0,15 EUR par action, ce qui lui rapporte au total ±0,70 EUR par action. Le cours reste sous pression, vu l’environnement économique et l‘incertitude quant à l’avenir du dividende (suite au départ de CEO). Mais le groupe a selon nous les moyens de rester généreux.
Delta Lloyd (achetez) préparerait une offre sur son compatriote Reaal, aux mains des autorités néerlandaises et dans une piètre position. Nous doutons de la probabilité et du succès d’une telle offre, vu les exigences de Delta Lloyd et le risque de voir surgir un acheteur plus généreux. Mais si c’est le cas, il faudra sans doute une augmentation de capital.
Roularta (vendez) a profité de rumeurs de vente de l’Express à Vivendi, mais a démenti. Ses activités françaises restent en perte. Une revente engendrerait probablement des réductions de valeurs.
Philips (vendez) affiche un résultat trimestriel médiocre et laisse planer le doute sur ses prévisions optimistes concernant la scission entre les activités éclairage et style de vie/santé.
Texas Instruments (achetez) dépasse nos attentes, bénéficie de perspectives rassurantes et ne prévoit pas de ralentissement de sa croissance.
GlaxoSmithKline (conservez) annonce de nouvelles réductions de coûts et un recentrage; il poursuit aussi ses efforts pour développer sa rentabilité dans les vaccins et les médicaments sans ordonnance.
Xerox (achetez) augmente ses rachats d’actions; son résultat trimestriel déçoit mais il a les moyens de réussir sa restructuration.

 

A l’agenda

– Lundi 27 octobre : paiement du dividende de General Electric (0,22 USD brut), résultat de Merck
– Mardi 28 octobre : résultat de BP, Novartis, UBS, Pfizer, Facebook, Intervest Office & Warehouses et Vastned Retail; indice de la confiance des consommateurs américains
– Mercredi 29 octobre : résultat de Fiat, Kraft, Tessenderlo; réunion de la banque centrale américaine
– Jeudi 30 octobre : résultat de Barclays, Volkswagen, Royal Dutch, Randstad, Exmar; PIB aux USA, chômage en Europe
– Vendredi 31 octobre : résultat d’Exxon, Chevron, AB InBev

Partagez cet article