Analyse
Semaine éprouvante : les Bourses ont aggravé leurs pertes il y a 3 ans - vendredi 17 octobre 2014

Des indicateurs économiques décevants ont détourné les investisseurs des actifs risqués.

Vendredi midi, la baisse hebdomadaire était d’environ 2 % pour le Stoxx Europe 50, de 2,3 % pour le S&P 500 et de 3 % pour le Bel 20 (depuis fin septembre, l’indice belge a corrigé d’un bon 8 %, depuis le début de l’année, sa progression se limite désormais à 1 %).

 

Les marchés du sud de l’Europe ont été particulièrement attaqués. Les tensions ont aussi atteint l’obligataire des pays européens fragiles : les taux à 10 ans se sont tendus en Italie, en Espagne, au Portugal et en Grèce.

 

Secteurs

L’ensemble des secteurs a connu des reculs prononcés. Le secteur de l’assurance a perdu 4 %, le secteur bancaire 5 %, face au retour de l’instabilité en Europe et à la crainte de voir les taux rester bas plus longtemps que prévu. Le secteur du luxe a souffert des résultats de LMVH (vendez) et Burberry. Le secteur des semi-conducteurs a limité sa baisse à 1,5 %, grâce aux bons chiffres d’Intel (achetez).

 

Actions

– Euronav (conservez) a préféré annuler son IPO à New York. Le cours, qui avait souffert de moins bonnes perspectives de demande de pétrole, a néanmoins rebondi après des résultats trimestriels sans surprise (bien qu’en perte).
– Exmar (achetez) a souffert des doutes quant à l’IPO des activités LNG.
– Atenor (achetez) vient de signer la vente de son projet de rénovation/extension des bureaux AIR au Luxembourg. Ayant directement trouvé un locataire, il n’a eu aucun mal à vendre ce bien acquis à l’été 2013. De quoi gonfler les bénéfices 2014 ,2015 et 2016.
– Deceuninck (conservez) a reçu le feu vert des autorités turques et russes pour acquérir 81,23 % du turc Pimas. Mais la dégradation de l’économie allemande et la déprime de l’économie française sont peu rassurantes. Le résultat du second semestre risque d’être plus faible que prévu. Le cours en tient cependant compte.
– Aedifica (conservez) se comporte moins bien que les autres sicafis depuis le début de l’année. Ne vendez plus. La rentabilité va augmenter avec la baisse des coûts, la baisse des taux et la croissance du poids des maisons de repos dans son portefeuille.
– Delhaize (conservez) doit subir des grèves en Belgique. Mais pas de quoi modifier nos attentes.
– Daimler (conservez) a généré au troisième trimestre plus de liquidités que prévu grâce à la croissance des ventes (Chine) et à l’amélioration de la rentabilité de Mercedes-Benz. Cela témoigne de sa solidité et de sa capacité à prendre des parts de marché dans le haut de gamme.
GTT (achetez) confirme le dynamisme de son activité (19 nouvelles commandes de navires au troisième trimestre, soit autant que sur l’ensemble du premier semestre). Profitez du repli de l’action.
– Intel (achetez) affiche un résultat trimestriel et des prévisions supérieures aux attentes. Nous relevons nos prévisions.
– Bank of America (conservez) signe de bons résultats pour la plupart de ses activités (hors frais juridiques) mais doit poursuivre le contrôle de ses coûts.
– Roche (conservez) signe un chiffre d’affaires trimestriel supérieur aux attentes (+5 % hors effets de change) mais, après un deuxième trimestre décevant, il se contente de confirmer ses prévisions.

 

A l’agenda

– Lundi 20 octobre : résultat trimestriel de Philips, SAP, Apple, Texas Instruments, Mobistar, chiffre d’affaires trimestriel de Metro
– Mardi 21 octobre : résultat trimestriel de Coca-Cola, Verizon; PIB chinois
– Mercredi 22 octobre : résultat trimestriel de GlaxoSmithKline, AT&T, Abbott, Nordea, Melexis; chiffre d’affaires de Barco; paiement du dividende de Cisco (0,19 USD brut); inflation aux USA
– Jeudi 23 octobre : résultat trimestriel d’Heineken, Telenet, Wereldhave Belgium, CMB, Deceuninck, Umicore, Nyrstar, Reed Elsevier, chiffre d’affaires de Vinci, Saint-Gobain…
– Vendredi 24 octobre : résultat trimestriel de BASF, Procter&Gamble, Belgacom; PIB au Royaume Uni.

Partagez cet article