Analyse
Récession au Japon il y a 3 ans - mardi 18 novembre 2014

Comment réagir ?

Si la Bourse de Tokyo a mal réagi aux chiffres du PIB japonais, elle continuera de profiter de la politique monétaire favorable de la Banque centrale loacal. Les mauvais chiffres ne modifient pas notre analyse, ni notre conseil. Achetez des actions japonaises, pour 10 % de votre portefeuille, au lieu de 5 % jusqu’il y a peu, via les sicav Aberdeen Global Japanese Equity A2 JPY et Aberdeen Global Japanese Equity X2 JPY.

 

L’économie japonaise n’a pas supporté la hausse de la TVA (passée de 5 à 8 % le 1er avril dernier). Comme les Japonais avaient avancé leurs achats pour échapper à la hausse de la taxation, au deuxième trimestre, l’activité économique s’est effondrée de 1,9 % par rapport aux trois mois précédents, à cause de la chute de la consommation des ménages (-5,2 %) et de l’effondrement de l’investissement résidentiel (-10 %).

 

Et au troisième trimestre, alors que les indicateurs annonçaient un rebond, le PIB a de nouveau reculé de 0,4 %. La consommation des ménages a légèrement rebondi (+0,3 %) et les exportations (+1,3 %) continuent de soutenir l’économie. Mais l’investissement résidentiel a encore reculé de 6,7 % et les entreprises n’ont pas augmenté leurs dépenses d’investissement (-0,2 %), comme le laissaient espérer les dernières enquêtes.

 

Le gouvernement risque donc de devoir moduler sa feuille de route. La nouvelle hausse de la TVA (à 10 %), prévue pour octobre 2015, pourrait être reportée. Mais la Banque du Japon, qui avait augmenté ses injections de liquidités le mois passé, pour donner du tonus à l’économie, poursuivra cette politique accommodante.

Partagez cet article