Analyse
Semaine en Bourse : merci aux banques centrales ! il y a 3 ans - vendredi 21 novembre 2014

Les marchés européens ont à nouveau bien réagi à la décision de Banque centrale européenne, qui se dit prête à de nouvelles mesures pour éviter la déflation.

Rien de bien neuf dans ces déclarations mais les Bourses vivent toujours sur l’espoir des effets d’un nouveau train de mesures.
Vendredi midi, le Stoxx Europe 50 gagnait environ 1 % sur la semaine, le S&P 500, à son sommet historique, était en hausse d’environ 0,6 % et le Bel 20 de1,7 %.

 

Marchés

Malgré la perspective d’un ralentissement de l’économie mondiale, qui affecte les prévisions pour l’économie américaine en 2015, les investisseurs restent optimistes. Et l’actualité nourrie en matière de fusions insuffle aussi de la vie dans les échanges aux USA : dans le secteur parapétrolier, Halliburton veut s’offrir Baker Hughes; dans celui de la santé, Actavis reprendra Allergan (fabricant du Botox); dans le monde des loisirs, Hasbro cherche à convaincre DreamWorks de la pertinence de son offre.

 

Secteurs

Le secteur automobile européen s’est distingué par un gain de 2 % sur la semaine, après la publication d’une hausse des immatriculations en octobre (+6,2 %), qui profite surtout aux constructeurs allemands comme Volkswagen et BMW (des actions qui ne sont pas dignes d’achat mais à conserver).
Le secteur des mines a quant à lui reculé de 4,5 %; le prix du minerai de fer recule à nouveau; l’action Rio Tinto peut cependant toujours faire l’objet d’un achat.

 

Actions

– bpost (conservez) a profité d’un changement de conseil de la banque Degroof; le cours intègre une grande partie des bonnes perspectives.
– CFE (vendez) a publié un chiffre d’affaires trimestriel en recul aussi bien dans le dragage (DEME) que dans la construction. Mais sur les neuf premiers mois, il gagne 4 %; les perspectives restent bonnes pour DEME (ces 12 prochains mois, l’extension du canal de Suez va soutenir les capacités de dragage, les tarifs et les marges); vu les liquidités générées par DEME, nous tablons sur une forte hausse du dividende, mais le cours en tient compte.
– Ackermans & van Haaren (conservez) a vu ses principales participations bien se porter au troisième trimestre mais la décote est trop faible (5 %) pour acheter ce holding et le rendement sur dividende (1,4 % net) un des plus faibles parmi les holdings belges.
– EVS (achetez) a publié un résultat trimestriel sans surprise; le climat d’investissement des clients reste morose et la visibilité sur les trimestres à venir est limitée; mais il y aura un dividende intérimaire de 0,75 EUR net.
– Exmar (achetez) reporte l'introduction en Bourse de ses activités LNG (qui aurait mieux mis sa valeur en évidence); en attendant, l'action reste bon marché.
– Atenor (achetez) poursuit la commercialisation de ses projets (vente de Air au Luxembourg en octobre, 9 des 13 projets en cours en phase de commercialisation, bonnes nouvelles pour deux projets dans les pays de l'Est).
– Gimv (achetez) cueille le fruit de ses investissements et du développement de son portefeuille de ces dernières années; il a tiré parti du climat favorable pour dégager de plus-values; son résultat semestriel a plus que doublé.
– VGP (vendez) a publié un solide résultat trimestriel; il a conclu de nombreux nouveaux baux et acheté de nombreux terrains à bâtir pour de futurs projets.
– Bouygues (achetez) a un peu rassuré avec les chiffres de son activité à l’issue du mois de septembre; le cours a repris des couleurs; mais rien n’est gagné, notamment dans les télécoms; nous sommes cependant un peu plus optimistes que les autres investisseurs.
– Pfizer (conservez) a conclu un accord avec Merck KGaA dans le cadre de traitements du cancer par immunothérapie (en phase développement); il paie 850 millions de dollars immédiatement et paiera le reste de manière échelonnée pour atteindre 2 milliards; il réduit sa fourchette de prévisions pour 2014; cet accord semble être une alternative à la tentative de rachat d’AstraZeneca (qui a un bon portefeuille de produits oncologiques).
– BNP Paribas (conservez) reçoit une nouvelle tuile : des membres de la direction font l’objet d’une enquête du régulateur, pour délits d’initiés dans le cadre de la violation de l’embargo américain.
– UBS fait l’objet d’une offre d’échange (une action ancienne contre une nouvelle) dont le succès conduit le groupe à préparer une opération de retrait obligatoire; si vous n’avez pas encore échangé vos titres, contactez votre intermédiaire pour le faire entre le 26 novembre et le 10 décembre.

 

A l’agenda

– Lundi 24 novembre : paiement du dividende de Schnitzer Steel (0,1875 USD brut); marchés fermés au Japon; climat des affaires en Allemagne
– Mardi 25 novembre : résultat semestriel de Colruyt; confiance des consommateurs et PIB aux USA
– Jeudi 27 novembre : marchés fermés aux USA; climat des affaires aux USA
– Vendredi 28 novembre : résultat semestriel de Retail Estate, démarrage de l’augmentation de capital de Tessenderlo; indicateurs économiques au Japon, chômage et inflation en zone euro

Partagez cet article