Analyse
Suisse : taux négatifs il y a 2 ans - vendredi 19 décembre 2014

La volatilité des devises et la recherche de valeurs-refuge ne fait pas les affaires de la Suisse.

Les obligations en franc suisse restent toutefois présentes dans nos portefeuilles à cinq ans et dans notre portefeuille défensif à 10 ans.

 

Depuis septembre 2011, pour protéger sa compétitivité, la Suisse impose un cours plancher de 1,20 CHF pour 1 EUR. Cette semaine, face à la ruée vers les valeurs-refuge, elle a été forcée d’épauler plus encore cette politique, en annonçant un taux négatif de 0,25 % pour le dépôt des banques auprès de sa banque centrale. Elle a en outre élargi la marge de fluctuation de son principal taux directeur.
Le but est clair : rendre le franc suisse moins intéressant pour les investisseurs.

 

Toutefois, la Banque Nationale de Suisse reste aussi tributaire d’événements qui dépassent son contrôle. En cas de craintes majeures sur les marchés, sa devise reste une valeur-refuge par excellence, à tel point que les investisseurs sont prêts à payer pour protéger leur patrimoine.

Partagez cet article