Analyse
L’évènement de la semaine est venu de la BCE il y a 2 ans - vendredi 23 janvier 2015

L’annonce de rachats d’obligations un peu plus important que prévu a été saluée par les investisseurs.

Vendredi midi, le Stoxx Europe 50 et le S&P 500 gagnaient 3,5 % et 2,2 % par rapport à une semaine plus tôt. Pour le Bel 20, la progression était proche de 4 %.
L’euro a reculé face au dollar et à un large panier de devises (un des effets recherchés par la BCE, pour stimuler les exportations). Les valeurs bancaires européennes ont progressé de 5,5 %, celles des assurances de 3,5 %.

 

Pour l’heure, dans un environnement économique morose, et alors que le FMI vient de se montrer pessimiste sur l’évolution de l’économie mondiale, l’évolution des Bourses reste plus que jamais liée à la bonne volonté des banques centrales.

 

En Bourse

– CMB (vendez) affiche de nouvelles pertes au quatrième trimestre et une perte annuelle 2014 de 0,60 EUR par action; les prochains trimestres resteront mauvais (peu couverts par des contrats existants, tarifs de transport de vrac sec au plancher, prix des bateaux en recul).
– Exmar (achetez) a perdu 1 % sur la semaine et 25 % depuis l’été, affecté par les craintes exagérées d’impact de la chute du prix du baril sur les projets dans le LNG; nous n’attendons pas de surprise du résultat 2014 (29/01).
– Euronav (conservez) est enfin coté à New York; les fonds récoltés serviront aux rachats de bateaux, à la diminution de la dette et au fonds de roulement. La double cotation (Bruxelles-New York) doit apporter une plus grande visibilité (nombre de concurrents cotent à New York) et une meilleure valorisation. Le cours profite du meilleur équilibre offre/demande de transport, qui dope les tarifs. En 2015, la demande va encore un peu progresser (distances parcourues plus longues vu l’exportation du pétrole de schiste américain vers l’Asie). 2015 s’annonce bien.
– Umicore (conservez) a profité du rebond de secteur des matières premières, soutenu par une croissance chinoise finalement plus solide que prévu.
– Kinepolis (vendez) a réalisé avec succès un placement obligataire privé attrayant, pour 96 millions d’euros. Les fonds sont destinés à soutenir l’expansion du groupe, diversifier ses sources de financement et refinancer des crédits existants.
– Sioen (conservez), qui fait l’objet d’une demande urgente de gilets pare-balles suite à la menace terroriste, ne parvient pas à suivre et cherche des solutions de court terme; l’impact sur le résultat sera limité car cet article n’est qu’une petite niche de son activité.
– Bone Therapeutics (ne souscrivez pas) entre en Bourse (souscription jusqu’au 2/2 sauf clôture anticipée au prix de 14,50 à 16,50 EUR), pour récolter 30 millions d’euros et financer la poursuite de ses essais cliniques. Investir dans une telle société, qui va encore accumuler des pertes pendant quelques années, relève du pari. Pour miser sur le secteur biotechnologique, mieux vaut se rabattre sur un fonds.
– Unilever (vendez) manque d’audace et ne parvient toujours pas à passer à la vitesse supérieure.
– IBM (achetez) publie un résultat 2014 conforme aux attentes mais des objectifs 2015 décevants (recul du chiffre d’affaires et du bénéfice). Le cours est toutefois trop sanctionné.
– Carrefour (vendez) cueille peu à peu le fruit de sa restructuration (chiffre d’affaires trimestriel + 2 %) mais reste une action chère.
– SAP (vendez) publie un résultat trimestriel décevant et des perspectives 2015-2017 inférieures à nos attentes; la transition vers le cloud est plus coûteuse que prévu.

 

A l’agenda

– Lundi 26 janvier : chiffre d’affaires de Delhaize, résultat annuel de Texas Instruments, paiement du dividende de CSC (0,23 USD brut); climat des affaires en Allemagne
– Mardi 27 janvier : résultat annuel de Philips, Novartis, AT&T et Siemens, résultat trimestriel d’Apple
– Mercredi 28 janvier : résultat annuel de Roche; réunion de la FED
– Jeudi 29 janvier : résultat annuel de Deutsche Bank, Google, Exmar, Nokia, Royal Dutch; inflation en Allemagne
– Vendredi 30 janvier : résultat annuel de Chevron, résultat semestriel de KBC Ancora, paiement du dividende de Seaspan (0,345 USD brut); inflation dans la zone euro

Partagez cet article