Analyse
L’industrie chinoise a terminé l’année au pas il y a 2 ans - mardi 6 janvier 2015

Faut-il quitter le pays ?

Non. La Chine restera cependant la plus dynamique des grandes économies mondiales et ses marchés d’actions ne sont pas chers.
Consacrez-y 10 % de votre portefeuille via la sicav d’actions
Fidelity China Focus A EUR.

 

En Chine, l’activité industrielle telle que mesurée par l’indice PMI a ralenti en décembre, pour ne plus dépasser 50,1 points. Elle dépasse donc à peine les 50 points marquant la barrière entre contraction et expansion. Par contre, l’indice PMI pour le secteur des services a atteint 54,1 points en décembre, contre 53,9 points en novembre. Après une croissance de 7,4 % en 2013, et malgré l’intervention de Pékin pour soutenir la croissance, celle-ci devrait être plus proche de 7 % en 2014, comme en 2015. Elle devrait même encore ralentir au-delà. L’espoir de nouveaux stimuli et l’ouverture progressive des Bourses chinoises aux étrangers ont néanmoins éveillé l’engouement des investisseurs pour ce pays. A juste titre selon nous.

Partagez cet article