Analyse
Optimisme sur les marchés avant le week-end il y a 2 ans - vendredi 13 février 2015

L’accord de cessez-le-feu en Ukraine et les mesures de relance en Suède permettent aux Bourses de terminer la semaine dans le vert.

Vendredi midi, le S&P 500 grimpait de 1,6 %par rapport à une semaine plus tôt, le Stoxx Europe 50 de 0,7 % et le Bel 20 de près de 1 %. Très exposé à la Russie, le Dax allemand gagnait 0,9 %. Les investisseurs se montrent en outre confiants dans la perspective d’une solution à la crise grecque.
Aux USA, le Nasdaq a profité de la hausse d’Apple après qu’un influent investisseur a estimé que l’action valait 216 USD (face à un cours de 124,5 USD...).
En Europe, ±1/3 des grandes entreprises européennes ont publié des résultats trimestriels, dont 60 % atteignent ou dépassent les attentes.

 

– Ageas (conservez) publie un bénéfice qui chute de 16,5 %, mais suite à l’héritage de Fortis (provisions, réductions de valeur). Le bénéfice des activités d’assurance grimpe de 12,6 % et le dividende est relevé de 10,7 %. Pour poursuivre sa croissance, l’assureur lorgne sur l’Asie.
– KBC (conservez) a réalisé un très bon 4e trimestre; Le bénéfice annuel est de 3,32 EUR par action et il y aura un dividende de 1,50 EUR net. Les effets de la crise sont totalement effacés et le groupe peut se concentrer sur sa croissance. Des acquisitions ne sont pas à exclure.
– Barco (conservez) publie des chiffres annuels pénalisés par la concurrence chinoise (chiffre d’affaires : -9,2 %, bénéfice par action divisé par deux à 1,98 EUR). Bien que consacrant beaucoup de liquidités aux investissements, le groupe relève son dividende de 6,7 %, à 1,20 EUR net. Pour 2015, il table sur une hausse du chiffre d’affaires et du bénéfice, mais avec prudence.
– ING (conservez) publie un bénéfice annuel de 0,32 EUR par action, pénalisé par les charges de restructuration; pour la première fois depuis la crise, il paie un dividende (symbolique) de 0,12 EUR brut; il satisfait à présent aux exigences européennes et a remboursé toutes les aides perçues des autorités néerlandaises.
– Telenet (vendez) publie un chiffre d’affaires en hausse de 4 % et un bénéfice opérationnel en hausse de 6,8 % (hors amortissements). C’est conforme à ses objectifs. Le bénéfice global recule cependant à 0,92 EUR par action (charges financières et impôts en hausse). Il n’y aura pas de dividende mais bien des rachats d’actions. Pour 2015, il table sur un ralentissement de la croissance.
– Euronav (conservez) affiche un résultat trimestriel légèrement dans le rouge, mais suite à une charge exceptionnelle. Les tarifs de transport sont à nouveau rentables et 2015 et 2016 s’annoncent bien (au vu des contrats conclus et du meilleur équilibre offre / demande).
– Roularta (vendez) cède l’ensemble de ses activités françaises, ce qui induira une réduction de valeur dans ses comptes 2014 de 10,60 à 11,40 EUR par action, soit environ la moitié de la valeur comptable. Le prix de vente est encore un peu en dessous des rumeurs évoquées en octobre.
– Delhaize (conservez) a profité de son accord avec les syndicats belges.
– Bone Therapeutics (vendez) a bondi de 32 % depuis sa première cotation (06/02). Les investisseurs qui n’ont pu obtenir les titres par souscription se sont rués sur lui en Bourse. Les premiers résultats des tests cliniques sont séduisants mais le risque est à l’avenant. Il ne faut pas s’attendre à une première commercialisation avant 2020. Prenez votre bénéfice.
– Reckitt Benckiser (conservez) publie un bénéfice par action en hausse de 11 %, supérieur aux attentes. Mais les conditions resteront difficiles en 2015, ce qui incite le groupe à prévoir de nouvelles réductions de coûts. Nous maintenons nos prévisions.
– UBS (conservez) réduit certains objectifs, suite à la hausse du franc suisse et au maintien des taux bas. Ses résultats trimestriels déçoivent, surtout en gestion de fortune.
– Société Générale (conservez) annonce un dividende de 1,20 EUR brut pour l'exercice 2014 (après publication de résultats conformes aux attentes). Pour cette année, le groupe confirme sa stratégie mais le résultat souffrira encore de son exposition à la Russie.
– Heineken (vendez) annonce une hausse de son bénéfice par action de 11,5 %, obtenue grâce à la Coupe du Monde de football et à des réductions de coûts.
– Zurich Insurance (conservez) publie un résultat trimestriel meilleur que prévu, mais grâce à des gains non récurrents (résultat opérationnel mitigé). Le dividende est maintenu à 17 CHF.
– Coca-Cola (conservez) publie un bénéfice par action en recul de 16,3 %, victime de la force du dollar, de charges de restructuration et de réductions de valeur. Le rendement sur dividende reste d’environ 3 % brut mais nous réduisons légèrement nos prévisions.
– Time Warner (conservez) poursuivra ses rachats d’actions, relève son dividende trimestriel de 10 % et vise une meilleure commercialisation des contenus. Mais ses objectifs nous semblent un peu trop ambitieux.

 

A l’agenda

– Lundi 16 février : Bourses fermées aux USA; réunion de l’Eurogroupe à Francfort, PIB au Japon.
– Mardi 17 février : résultat d'Orange, d'Air Liquide; paiement du dividende de Procter&Gamble (0,64 USD brut); inflation au Royaume-Uni et en Suède, confiance des investisseurs en Allemagne.
– Mercredi 18 février : résultat d’Eni, de Wolters Kluwer, Lafarge, Iberdrola; production industrielle aux USA.
– Jeudi 19 février : résultat d’Aegon, Nestlé, Wal-Mart, Befimmo, EVS, Randstad, Schneider, training update de Gimv.
– Vendredi 20 février : résultat deDanone; indicateurs économiques de la zone euro.

Partagez cet article