Analyse
Real brésilien : belle d’opportunité ? il y a 2 ans - jeudi 12 février 2015

En moins de trois semaines, la devise a perdu 10 % face à l’euro. Faut-il acheter des obligations ? Des actions ?

Les obligations en real peuvent effectivement constituer une diversification intéressante.
Les actions brésiliennes sont réservées à l’investisseur dynamique à très long terme.
Pour voir dans quelles proportions y investir et via quels produits, consultez
notre stratégie.

 

Le real est revenu à son niveau de début d’année : ±3,2 real pour 1 euro.
Les raisons de la dégringolade dont multiples :
Il y a d’abord le scandale de corruption autour de la compagnie pétrolière Petrobras. Il y a ensuite la sècheresse qui pèse sur le secteur agricole et l’approvisionnement en eau de São Paulo et qui attire l’attention sur les défauts des infrastructures du pays, minant ainsi la confiance des investisseurs. A cela s’ajoutent les prix des matières premières, loin des sommets d’un passé récent, ainsi que de bons chiffres pour l’économie américaine qui font craindre une hausse des taux, le tout sur fond d’une économie déjà à la peine.

 

Toutefois, malgré les problèmes du pays et sa difficulté à renouer avec la croissance, la gestion des finances publiques devrait continuer de se responsabiliser.

 

Certes, au niveau actuel, le real est proche de sa valeur d’équilibre face à l’euro.
Mais avec des taux à 10 ans à plus de 12 %, et face à l’extrême faiblesse des rendements obligataires des grandes devises, le real est une diversification intéressante.

 

Quant à la Bourse de São Paulo, elle n’est pas chère et le potentiel du pays reste immense à long terme. Mais les perspectives pour 2015 et 2016 sont peu enthousiasmantes. Les défis du gouvernement sont nombreux et le taux de croissance moyen attendu est de moins de 2 %.

Partagez cet article