Analyse
La Chine ralentit… il y a 2 ans - mardi 17 mars 2015

… mais ses exportations explosent.

Quoi qu’il en soit, vous pouvez consacrer 10 % de vos avoirs au marché boursier chinois et de Hong Kong dont les perspectives sont toujours très intéressantes. Nous vous recommandons les sicav Fidelity China Focus A ou Y EUR.

 

En février, sur base annuelle, la production industrielle chinoise a crû de 6,8 %, les investissements de 13,9 % et les ventes de détail de 10,7 %.

 

Ces chiffres feraient rêver la plupart des pays, mais pas la Chine, pour qui ils témoignent d’un ralentissement de l’économie, dont l’objectif de croissance a été récemment revu à la baisse autour de 7 %. Certes, les deux baisses de taux directeurs depuis novembre ont permis un nouveau rebond du crédit (+14,3 % sur un an en février), mais ils n’ont pas empêché le secteur immobilier de poursuivre son recul. Sur les deux premiers mois 2015, les ventes d’immobilier ont chuté (en valeur) de 15,8 % sur un an, et les nouvelles constructions de 17,7 %. Le secteur de l’immobilier est donc bel et bien à la peine, et freine actuellement la croissance.

 

Mais Pékin est loin d’avoir épuisé ses munitions, tant au niveau budgétaire que monétaire. Et les exportations chinoises, tirées par la reprise américaine, ont augmenté de 48 % sur base annuelle en février par rapport à un an plus tôt, signe que le commerce extérieur est là pour prêter main-forte à l’économie. Ensuite, le mouvement de lente appréciation du yuan, qui avait culminé avec un dollar autour de 6 yuans début 2014, s’est inversé. Le yuan s’est déprécié de 3 % face au dollar et il y a fort à parier que Pékin tentera de maintenir cette tendance. Une excellente nouvelle pour les exportateurs chinois.

Partagez cet article