Analyse
Prises de bénéfice sur les Bourses cette semaine il y a 2 ans - vendredi 6 mars 2015

Après les fortes progressions des derniers mois, il était logique que les Bourses européennes et américaines subissent une correction.

Vendredi midi, le Stoxx Europe 50 était au même niveau qu’une semaine plus tôt, le S&P 500 cédait 0,2 %, le Nasdaq gagnait 0,4 % et le Bel 20 grimpait de 0,8 %.

 

Europe

Les marchés se sont repris en seconde partie de semaine, grâce à la BCE qui confirme qu’elle rachètera des obligations d’Etat dès le 09/03 et nourrit des prévisions de croissance plus optimistes pour la zone euro. L’euro a de nouveau reculé face au dollar et les taux à long terme ont encore baissé.

 

USA

Les indicateurs publiés jusque vendredi midi (les chiffres du chômage étant prévus pour vendredi après-midi) témoignent de la croissance de l’économie locale, plaidant ainsi pour une remontée des taux Le Nasdaq a atteint un record vieux de 15 ans avant de céder lui aussi à des prises de bénéfices.

 

Secteur bancaire européen

Semaine en légère hausse pour le compartiment des banques européennes (+0,3 %) malgré les résultats décevants de Barclays (achetez) et les scandales entourant HSBC (conservez).

 

Secteur pharmaceutique

Le secteur de la pharmacie s’est bien tenu (+2,3 %) après qu’Abbvie a annoncé son intention de racheter au prix fort la société biotechnologique Pharmacyclis. Une opération qui s’inscrit dans la volonté des grands groupes de favoriser leur croissance en en rachetant de plus petits (surtout en biotechnologie).

 

Actions

– Atenor (achetez) publie un résultat 2014 conforme à ses attentes (relevées fin 2014). Le bénéfice par action grimpe de 22 % (contre +20 % attendus). Le dividende est maintenu comme prévu à 1,50 EUR net (rendement de 3,4 % net) et la maturité des projets en développement permettra de le maintenir à ce niveau ces prochaines années
– Axa (achetez) a profité de ses bons résultats et du relèvement des prévisions de Deutsche Bank à son sujet, mais garde du potentiel.
– Barclays (achetez) a publié un résultat trimestriel décevant, inscrit de nouvelles provisions pour faire face aux litiges en cours et reste confronté à la faiblesse de sa banque d’investissement, mais cueille peu à peu le fruit de sa restructuration.
– Belgacom (conservez) a subi des prises de bénéfices suite à l’annonce d’un résultat 2014 inférieur aux attentes et de perspectives peu emballantes pour 2015. En dépit d’une valorisation un peu élevée, nous vous recommandons de conserver, pour spéculer sur la possibilité du rachat du groupe par un autre opérateur.
– BME (conservez) bénéficie toujours du dynamisme du négoce d’actions. Le cours retrouve des niveaux inédits depuis 2008. N’achetez pas mais conservez pour profiter du rendement sur dividende élevé (5 % brut).
– Delhaize (conservez) a publié un résultat 2014 définitif, conforme aux chiffres provisoires divulgués fin janvier. Mais les coûts de restructuration de la Belgique ayant été supportés au quatrième trimestre, le bénéfice par action est divisé par deux, à 0,88 EUR. Les mesures prises en Belgique permettront de belles économies ces prochaines années et le groupe va aussi moderniser les magasins du pays. Le dividende grimpe de 2,6 % à 1,17 EUR net.
– Exxon (conservez) vise pour 2015 une hausse de sa production mais réduit ses investissements de 12 %. Achetez plutôt Chevron.
– Greenyard Foods (conservez) discute avec Univeg et Peatinvest pour un éventuel rapprochement qui transformerait les trois entités belges en un leader mondial du marché des fruits et légumes. Après l’envolée du cours de Greenyard Foods (plus de 25% depuis début 2015), le titre est trop cher pour acheter.
– KPN (vendez) veut vendre sa filiale belge de mobilophonie Base, pour soulager sa dette. Voo et Telenet (vendez) sont cités parmi les favoris pour un mariage. Mais Voo n’en n’a pas sans doute pas les moyens. Quant à Telenet, il offre déjà des services de mobilophonie via Mobistar (vendez) jusqu'à fin 2017 et la stratégie de son gros actionnaire Liberty Global est axée sur les opérateurs virtuels plutôt que sur l’acquisition d’un réseau.
Si toutefois Telenet se tournait vers Base, ce serait au préjudice de Mobistar.
Par ailleurs, un rapprochement de Mobistar et Base ne semble guère probable et se heurterait sans doute à l’opposition du régulateur en matière de concurrence.
Quoi qu’il en soit, le fait que Base soit à vendre offre aux candidats acheteurs d’un réseau mobile belge le choix entre deux options (Base ou Mobistar), ce qui pourrait peser sur le cours de Mobistar.
– Ontex (conservez) publie un résultat 2014 conforme à nos prévisions (ventes : +8,3 %, bénéfice opérationnel : -12 %, plombé par des éléments non récurrents). Nous avions sous-estimé les charges financières, de sorte que le bénéfice par action se limite à 0,13 EUR (mais atteint 0,95 EUR, hors éléments non récurrents). Pour 2015, Ontex maintient ses attentes (ventes + 4 à 6 % et légère progression des marges). Nous relevons un peu nos prévisions.
– Qrf (achetez), dont l’extension du portefeuille a été inférieure aux attentes, signe toutefois un bénéfice de 1,40 EUR par action, supérieur aux prévisions faites lors de l’introduction en Bourse en décembre 2013. Le dividende est quant à lui conforme aux attentes (0,975 EUR net).
– Recticel (conservez) va renforcer son bilan mis à mal par une série d’amendes, avec une augmentation de capital correspondant à 50 % de sa capitalisation boursière actuelle.
– VGP (vendez) a réalisé une belle année 2014. Les loyers perçus ont grimpé de 108 %, les plus-values du portefeuille de 93,5 %, le bénéfice de 103,1 % à 2,66 EUR par action et la valeur du portefeuille d’investissements et de projets de 84,3 %. Le groupe a encore acheté des terrains (surtout en Allemagne) pour de futurs projets. En 2015, VGP compte encore faire grimper substantiellement ses loyers et son portefeuille. Mais jusqu’ici, il n’est pas question d’une rémunération de l’actionnaire.
– Vivendi (vendez), sorti des télécoms et à la tête d’une manne financière, va procéder à des acquisitions. Mais nous ne lui donnons pas de chèque en blanc et changeons de conseil.

 

A l’agenda

– Lundi 9 mars : inflation en Chine.
– Mardi 10 mars : paiement du dividende d’IBM (1,10 USD brut) et de Chevron (1,07 USD brut).
– Mercredi 11 mars : résultat d’Agfa-Gevaert, de Picanol, Tessenderlo, Deutsche Post, E.ON; paiement du dividende d’Unilever (0,285 EUR); Nasdaq OMX rencontre les investisseurs.
– Jeudi 12 mars : résultat d’Option, de Thrombogenics, Volkswagen; production industrielle dans la zone euro, inflation en Allemagne et en France, ventes de détails aux USA.
– Vendredi 13 mars : résultat de GBL, ventes de détail au Brésil.

Partagez cet article