Analyse
USA : début d’année en demi-teinte il y a 2 ans - vendredi 27 mars 2015

Le dynamisme industriel se tasse mais nous ne changeons pas nos prévisions.

Nous ne changeons rien non plus à nos conseils en actifs américains dans notre stratégie.

 

En février, pour la troisième fois en quatre mois, les commandes de biens durables ont reculé (-1,4 % par rapport à janvier). La hausse de janvier (+2 %) n’a donc pas été confirmée et les commandes reculent. Ces mauvais chiffres n’annoncent pas de forte hausse des investissements et plutôt un ralentissement du dynamisme de l’industrie.
Pour l’ensemble du premier trimestre, alors qu’un rebond de l’activité économique était attendu en ce début d’année après le ralentissement de croissance du dernier trimestre de 2014, l’économie risque donc d’un peu décevoir.

 

Cela ne remet toutefois pas en cause nos prévisions.

 

Car après le réveil de l’industrie qui a permis la sortie de la récession, c’est aujourd’hui la consommation des ménages qui est redevenue le moteur de l’économie américaine. Et avec les fortes créations d’emplois et la hausse des revenus disponibles, tout porte à croire que pour le reste de l’année le consommateur américain restera actif et que le pays affichera une croissance soutenue.

 

Quant aux prix à la consommation, après trois mois de recul, ils ont augmenté de 0,2 % entre janvier et février.

Partagez cet article