Analyse
Mexique et Brésil : austérité en vue il y a 2 ans - mardi 7 avril 2015

Au Mexique, la chute du prix du baril pénalise le budget de l’Etat; au Brésil, l’assainissement des comptes est une priorité.

Le budget de l’Etat mexicain dépend de la manne pétrolière pour environ 1/3 de ses recettes. Dès lors, après avoir été forcé à réduire d’environ 3 % ses dépenses pour 2015, l’Etat a annoncé une nouvelle réduction de 4,3 % pour 2016, espérant ainsi réduire son déficit budgétaire. Et pour ce faire, face au passage à vide du secteur pétrolier, il compte plus que jamais sur la vitalité du marché américain et sa capacité à absorber les produits mexicains, toujours plus compétitifs grâce à une perte annuelle du peso de 17 % face au dollar.

 

Au Brésil, malgré des hausses de la fiscalité sur les importations, les combustibles et le secteur financier, la recette n’est pas à la hauteur des attentes. Les autorités sont conscientes qu’un déficit budgétaire identique à celui de 2014 (6,7 % du PIB) n’est pas de nature à rassurer les investisseurs et se tiennent prêtes à de nouvelles mesures fiscales.

Partagez cet article