Analyse
Semaine écoulée en mode prudence il y a 2 ans - vendredi 17 avril 2015

Sur les grandes Bourses, les prises de bénéfices ont succédé à la hausse des indices.

Vendredi midi, le Stoxx Europe 50 et le S&P 500 étaient au même niveau qu’une semaine plus tôt, le Bel 20 était en recul d'un bon 2 %.

 

Marchés

– Les investisseurs ont salué la volonté de la BCE de poursuivre son plan de rachat d’actifs destiné à soutenir la croissance, malgré les premiers signes d’éclaircie de l’économie européenne. Les Bourses profitent aussi des opérations de fusions annoncées ou évoquées (Nokia et Alcatel Lucent, Royal Dutch Shell et BG…), mais ont souffert par ailleurs des rumeurs de défaut de paiement de la Grèce. La prudence des investisseurs s’explique aussi par le début de la saison des résultats trimestriels, pour lesquels ils attendent de voir quel aura été l’impact de la hausse du dollar, de la baisse de l’euro et de la faiblesse du prix du pétrole.
– Chez nous, la saison des assemblées annuelles a commencé, avec Belgacom et Picanol.

 

Secteurs

– Le secteur des non ferreux (+1,3 %) a évolué au rythme d’indicateurs évoquant un ralentissement de l’économie mondiale.
– Le secteur du pétrole (+2,9 %) a profité de la hausse du prix baril, provoquée par l’annonce d’une faible progression des stocks aux USA.
– A Bruxelles, c’est surtout le secteur biotechnologique qui a été en ligne de mire.

 

Actions

– Bank of America (conservez) a publié un résultat trimestriel révélant une rentabilité toujours très faible, malgré le travail accompli dans la baisse des coûts et la relance dans l’immobilier. Les activités liées aux marchés sont décevantes par rapport aux concurrents.
– Belgacom (conservez) a approuvé lors de son assemblée son changement de nom. D’ici fin juin, y compris en Bourse, le groupe s’appellera Proximus.
– Biocartis (ne souscrivez pas) va entrer sur la Bourse de Bruxelles, pour récolter des capitaux à consacrer à la recherche, au développement et à la commercialisation d’un système de diagnostic moléculaire personnalisé. Mais la société est en perte, les espoirs de vente sont incertains et la concurrence est plutôt rude.
– Delhaize (conservez) a chuté de 5 % en Bourse, sans réelle explication; sans doute des prises de bénéfice, après les fortes hausses induites ces derniers mois par ses bons résultats, la hausse du dollar, etc.
– EVS (achetez) va payer un dividende final de 0,75 EUR net, ce qui porte le dividende relatif à 2014 à un total de 1,50 EUR net (un peu inférieur à notre prévision de 1,60 EUR net).
– Galapagos (vendez), une société biotechnologique déjà cotée à Bruxelles, fait son entrée sur le Nasdaq et publie en outre des résultats de tests cliniques favorables pour un traitement potentiel des rhumatismes. Mais cela ne signifie pas que tous les tests suivants seront concluants. L’espoir d’une commercialisation n’est pas pour tout de suite. La Bourse est trop euphorique (le cours doublé depuis début 2015).
– Greenyard Foods (conservez), spécialiste des surgelés et conserves, fusionne avec Univeg (fruits, légumes, fleurs et plantes) et Peatinvest (terreau, engrais), pour se hisser dans le top 3 mondial du secteur des fruits et légumes. Un beau défi, mais le cours inclut les perspectives.
– Intel (achetez) publie un résultat trimestriel rassurant après avoir réduit ses prévisions il y a quelques semaines à peine.
– Nyrstar (achetez) ne soutient pas la proposition de son partenaire Trafigura, qui le détient à 15,3 % et veut nommer deux nouveaux administrateurs. Nyrstar conteste l’indépendance du duo et craint que le gros actionnaire ne prenne trop de poids.
– Picanol (vendez) est contrôlé à 90 % par son CEO mais celui-ci affirme ne pas vouloir retirer le titre de la Bourse; il confirme en outre que le carnet de commandes est bien garni et que la société attend avec impatience le salon des machines à tisser d’octobre pour présenter ses créations. En matière de chiffre d’affaires, il table pour cette année sur un niveau situé entre le record absolu de 2013 et celui de 2014 (4e au classement).
– Recticel (conservez) lancera le 23 avril une augmentation de capital avec droits de préférence. Les détails suivront.
– Schnitzer Steel (achetez) a été contraint de déprécier la valeur de ses actifs, à la chute du prix des aciers recyclés. Cela a plongé son résultat dans le rouge pour le second trimestre consécutif. Mais le groupe a une bonne santé financière et reste capable de réduire ses coûts et de gagner de l’argent, même dans un environnement de prix bas.
– Syngenta (achetez) confirme qu’il table pour 2015 sur un bénéfice opérationnel stable, en dépit de ventes trimestrielles décevantes.
– Thrombogenics (vendez) loge dans une filiale distincte son activité relative au développement d’un médicament pour le traitement des tumeurs au cerveau chez les enfants (joint-venture avec un partenaire, dans laquelle il reste majoritaire); une manière de se focaliser sur la vente du Jetrea, son médicament pour les yeux qui peine à démarrer.

 

A l’agenda

– Lundi 20 avril : résultat trimestriel d’IBM, chiffre d’affaires trimestriel de l’Oréal
– Mardi 21 avril : résultat trimestriel de SAP, DuPont, Verizon; chiffre d’affaires trimestriel de Schneider; climat des affaires en Allemagne
– Mercredi 22 avril : résultat trimestriel d’Heineken, AT&T, de Coca Cola, Texas Instruments, Roche; communication intermédiaire de Barco, Reed Elsevier; début de la période de souscription pour l'augmentation de capital de Cofinimmo; confiance des consommateurs dans la zone euro
– Jeudi 23 avril : résultat trimestriel de Novartis, Google, Procter & Gamble, CMB, Melexis, Mobistar, Wereldhave Belgium; paiement du dividende de LVMH (1,95 EUR brut); communication intermédiaire de Sioen, Vinci
– Vendredi 24 avril : paiement du dividende de Belgacom (1 EUR net), Atenor et Tessenderlo font le point sur leur activité; chiffre d’affaires trimestriel d’Air Liquide

Partagez cet article