Analyse
Taux européens : retour de la hausse… ? il y a 2 ans - jeudi 7 mai 2015

Après avoir atteint des minima historiques en mars et avril, les taux auxquels se financent les pays de la zone euro sont en hausse depuis début mai.

Nous maintenons néanmoins notre conseil de rester à l’écart de l’obligataire européen.
Pour répartir correctement vos placements sans risque, consultez
notre stratégie.

 

En Allemagne, les taux à 10 ans sont passés en quelques semaines d’un minimum de 0,07 % à 0,53 %.
En France et en Belgique, sur la même période, ils sont passés des alentours de 0,35 % à plus de 0,8 %.
Les taux portugais à 10 ans ont pris près de 1 %, passant des environs de 1,5 % aux abords de 2,4 %.
Les taux espagnols et italiens ont touché des niveaux de 1,9 % contre 1,1 % au plus bas.

 

En cause la méfiance par rapport à la manière dont est géré le dossier grec et ses possibles implications, ainsi que le recul de la menace de déflation (l’évolution récente des prix des combustibles laissant présager un retour d’une faible inflation, les taux planchers ou négatifs ont moins de sens).

 

Mais il est trop tôt pour croire à longue remontée des taux obligataires. Car les banques centrales veillent. La BCE continuera d’acheter tous les mois 60 milliards d’actifs financiers (surtout des obligations d’Etat), jusque septembre 2016. De quoi corriger toute hausse des taux qu’elle jugerait excessive.
Pour notre part, nous pensons que, malgré leur hausse récente, les rendements offerts par l’obligataire d’Etat européen ne compensent toujours pas assez le risque encouru.

Partagez cet article