Analyse
Grèce : l’accord est là, mais… il y a 2 ans - mercredi 19 août 2015

L’accord entre la Grèce et ses partenaires pour le troisième plan d’assistance financière a été bouclé et approuvé par le parlement grec et les ministres des Finances de la zone euro.

Cet accord nous laisse sceptiques.

 

La Grèce s’engage à parvenir à un surplus budgétaire primaire (hors charges de la dette) dès 2015, à gérer les créances douteuses du secteur bancaire (et à le recapitaliser), à établir un fonds souverain qui disposera de 50 milliards d’euros issus du programme de privatisations, à mettre fin aux avantages fiscaux dont bénéficie le secteur agricole et à améliorer la collecte fiscale, surtout auprès des indépendants.

 

En échange, la Grèce obtiendra de ses partenaires 86 milliards d’euros d’assistance financière sur une période de trois ans.

 

Mais l’accord se base sur des chiffres fort optimistes et la Grèce aura certainement besoin de plus de capitaux. Ensuite le fonds souverain grec (qui devra atteindre 50 milliards d’euros) sera loin du compte. A cela s’ajoute le fait que la participation du FMI à ce programme est loin d’être assurée, d’autant plus que l’allègement de la dette demandé par Athènes et le FMI n’a pas encore été réglé.

Partagez cet article