Analyse
La Fed hésite toujours il y a 2 ans - vendredi 21 août 2015

La première hausse des taux directeurs américains (attendue pour septembre, sauf indicateurs décevants) pourrait bien être postposée.

Si nous avons pris une partie de nos bénéfices sur les actions américaines, nous investissons toujours une petite partie de notre portefeuille sur ce marché.

 

Le compte rendu de la dernière réunion de la Fed (qui a eu lieu fin juillet et donc avant la dévaluation du yuan par la Chine) fait état d’une Fed partagée.
Si plusieurs membres sont d’accord pour dire que l’économie américaine est proche du niveau qui lui permettrait de faire face à une légère hausse de taux, certains s’inquiètent néanmoins d’une inflation toujours très faible. Car, à l’exception de quelques pics, l’inflation n’a plus atteint durablement l’objectif de 2 % depuis le printemps 2012. Et une hausse de taux renforcerait les craintes d’une inflation toujours inférieure à ce niveau pour une longue période. Or, on le sait, la dévaluation du yuan face au dollar, qui rendra les produits chinois moins chers, exercera une nouvelle pression sur les prix à la consommation et renforce donc les craintes déflationnistes. Dans ces conditions, si tout porte à croire que la première hausse des taux américains aura bien lieu cette année encore, la date de septembre devient moins plausible. Les taux sur la dette américaine en ont bien pris note et ne dépassent plus 2,1 % à 10 ans contre 2,4 % voici un mois.

Partagez cet article