Analyse
Semaine écoulée : les banques centrales à la rescousse il y a un an - vendredi 28 août 2015

Après un début de semaine tumultueux, les Bourses ont été rassurées par les interventions des banques centrales, et clôturent finalement sur une quasi-stabilité.

Bourses

Après un début de semaine tempétueux marqué par les inquiétudes sur l’économie chinoise, les marchés d’actions se sont repris après que la banque centrale chinoise a baissé ses taux pour stopper la spirale de défiance. Le rebond a également été aidé par un responsable de la Fed qui a laissé entendre que les taux directeurs américains pourraient ne pas être relevés en septembre, en dépit de la vigueur de l’économie outre-Atlantique. En Europe, les investisseurs ont été rassurés par la possibilité d’une intervention de la BCE si elle venait à manquer son objectif d’inflation. Vendredi midi, le S&P 500 gagnait 0,9 % sur la semaine, et le Nasdaq +2,3 %. Quasi stabilité pour le Stoxx Europe 50. La Bourse de Bruxelles a également bien rebondi. Après la panique de lundi et le rebond des jours qui ont suivi, le bilan hebdomadaire n’affichait plus qu’un léger recul de 0,4 %.

 

Secteurs

– Le secteur des matières premières a encore cédé 2,7 % après la panique du lundi causée par les craintes sur l’économie chinoise. Rebond du baril de pétrole au-dessus de 40 USD. Secteur pétrolier : +1,6 %. Hausse des valeurs cycliques comme l’automobile en Europe (+3 %).
– Massacré depuis quelques mois pour cause de gel des investissements, le secteur parapétrolier (équipements pour l’exploration/production) a gagné 1,9 % après l’annonce du rachat de Cameron par Schlumberger. Conservez ION Geophysical.

 

Actions

– A nouveau poussé par DEME et son pôle bancaire, Ackermans & van Haaren (conservez) a enregistré un très bon 1er semestre. Le bénéfice a gagné 20 % compte non tenu de la plus-value sur le site de Tour&Taxis qui a dopé le bénéfice par action (4,79 EUR, soit +64 % face au 1er semestre 2014). Belles perspectives, mais la décote est trop limitée, voire inexistante.
– Le cours d’Aegon (conservez) a cédé 17 % depuis début juillet. Les résultats trimestriels sont moins bons que ceux des grands concurrents et les indicateurs de solidité ressortent sous les attentes. Mais rien de catastrophique.
– La tendance s’inverse enfin pour Agfa (achetez). Après une stabilisation des ventes au 1er trimestre, le 2ème trimestre a renoué avec la croissance. Les ventes ont progressé de 6,1 %, au-delà des attentes. A 8,8 % sur les six premiers mois de l’année, l’objectif de marge opérationnelle avant amortissement de 10 % sur l’ensemble de 2015 est à la portée du groupe.

– Les chiffres publiés par un des concurrents chinois de Bekaert (conservez), Xingda, confirment que la guerre des prix sur le marché chinois du fil d’acier pour pneumatiques n’est pas terminée. Les acteurs les plus faibles du marché devront jeter l’éponge. Bekaert n’est pas cher, mais le rebond attendu de la rentabilité prendra du temps et exige de nouvelles mesures.
– Résultats trimestriels sans surprise pour Bouygues (achetez). La direction reste confiante dans sa capacité à gérer seule sa branche télécom. Les prévisions 2015-2016 sont maintenues.
– Les ventes semestrielles de CFE (conservez) sont en recul de 7,3 %, surtout dans les activités de construction (-15,8 %). Mais la rentabilité enregistrée est au-delà de nos attentes chez le dragueur DEME, qui génère la quasi-totalité des bénéfices du groupe.
– Face à un 1er semestre 2014 faible, les résultats des six premiers mois 2015 d’IBA (vendez) brillent et ce, tant dans la protonthérapie que la dosimétrie. Le chiffre d’affaires est en hausse de 23,3 % sur les six premiers mois 2015 et vu le carnet de commandes bien rempli, il devrait croître de 15 à 20 % sur l’ensemble de l’année. Mais les charges augmentent aussi. Nous avons augmenté nos prévisions bénéficiaires, mais ce n’est pas suffisant pour justifier la valorisation actuelle, trop élevée.
– Bien que l’absence de films locaux à succès ait fait baisser le nombre de visiteurs en Belgique et en France, l’exploitant de cinémas Kinepolis (vendez) a vu son nombre de visiteurs augmenter de 11 % au 1er semestre grâce à son expansion aux Pays-Bas et en Espagne. Le chiffre d’affaires a augmenté de 13,1 % grâce à la hausse des revenus par visiteur (tickets premium, friandises…) et le bénéfice a gagné 10,7 %. L’expansion reste la priorité.
– La société immobilière Leasinvest Real Estate (achetez) a vu, comme prévu, son bénéfice reculer au 1er semestre suite à des travaux de rénovation et à la vente de bâtiments. Depuis quelques années, Leasinvest se retire en effet des bureaux belges pour se tourner vers les bureaux luxembourgeois, les centres commerciaux et les bâtiments logistiques. Pour l’exercice en cours, la SIR mise sur un dividende brut au moins inchangé.
– Après sa mise en garde de juillet sur son activité, la société technologique Option (vendez) continue de décevoir. Au 1er semestre, le chiffre d’affaires a encore baissé de 10,2 %. La perte s’est réduite par rapport à l’an passé, mais la trésorerie s’est encore détériorée. Option mise sur un mouvement de rattrapage au 2nd semestre. Action très risquée.
– Picanol (vendez) affiche un bon 1er semestre. Le chiffre d’affaires a gagné 18,1 % et le bénéfice (+42,8 %) a profité de la participation dans Tessenderlo. Malgré la crise chinoise, le carnet de commandes pour le 2nd semestre reste bien garni, mais plus incertain à long terme.
– Enfin débarrassé de ses activités françaises en perte chronique, Roularta (vendez) a fort amélioré ses résultats semestriels. L’orientation incertaine du marché publicitaire et les défis structurels liés à la réorientation vers le net d’une partie des dépenses publicitaires des annonceurs nous laissent dubitatifs. L’action n’est pas loin d’être chère.
– Bien que le chiffre d’affaires de Sioen (conservez) n’ait pris que 1,1 % au 1er semestre, le bénéfice a augmenté de 39,2 % ! Le groupe textile a surtout profité du recul du prix des matières premières pour relever sa marge bénéficiaire, mais les amortissements ont aussi baissé par rapport à il y un an. Et le 2nd semestre s’annonce prometteur.
– Syngenta (conservez) a chuté après que l’américain Monsanto a renoncé à son offre sur le suisse, ce dernier n’ayant pas accepté l’ultime offre à 470 CHF. La balle est dans le camp de la direction pour renouer la confiance avec ses actionnaires, échaudés par la décision.
– Tessenderlo (vendez) annonce une hausse de son chiffre d’affaires trimestriel de 17,6 % (+6,9 % à taux constants) et de 20 % de son profit opérationnel. Bien qu’il confirme ses objectifs 2015, la volatilité de l’économie pourrait peser sur ses résultats annuels.
– Le cours de la société biotechnologique ThromboGenics (vendez) a encore perdu plus de 50 % depuis le début de l’année. L’échec de la commercialisation de son unique produit, le Jetrea, aux Etats-Unis se confirme. Les ventes y stagnent par rapport au 2nd semestre 2014. De nouvelles mesures de réductions de coûts vont être mises en place. Le groupe possède encore 3,1 EUR par action de trésorerie, soit un peu plus que le cours de Bourse. Mais au vu des pertes (-0,53 EUR par action au 1er semestre), la trésorerie diminuera immanquablement. De plus, des réductions de valeur devront probablement être actées sur l’exercice en cours.
– WPP (conservez) confirme ses objectifs 2015 après avoir publié des résultats bien reçus. Le marché américain reste dynamique et compense la faiblesse des pays émergents.

 

A l’agenda

– Lundi 31 août : résultats semestriels de D’Ieteren et VGP. Inflation dans la zone euro.
– Mardi 1 septembre : paiement du dividende d’Intel (0,24 USD). Chômage dans la zone euro. Activité de l’industrie aux Etats-Unis.
– Mercredi 2 septembre : résultats semestriels de Vivendi et d’Atenor. Paiement du dividende de Pfizer (0,28 USD). Repsol, Melexis et Umicore rencontrent leurs investisseurs. Croissance en Australie. Taux au Brésil.
– Jeudi 3 septembre : paiement du dividende de Teva (1,21 USD). Réunion de la BCE. Activité du secteur privé dans la zone euro. Résultats semestriels d’Home Invest Belgium. Résultats annuels d’Aedifica.
– Vendredi 4 septembre : résultats semestriels de Zetes et d’Exmar (résultats définitifs). Chômage aux Etats-Unis.

 

Partagez cet article