Analyse
Baisse du chômage dans la zone euro et aux USA il y a 2 ans - mardi 8 septembre 2015

Le taux de chômage dans la zone euro a reculé à 10,9 % en juillet (contre 11,1 % en juin) et est maintenant au plus bas depuis février 2012. Aux USA, il est tombé à 5,1 % en août (contre 5,3 % en juillet), son niveau d’avant-crise. Il est ainsi au plus bas depuis avril 2008.

Zone euro

Même si le chômage reste toujours dramatiquement plus élevé que son niveau d’avant crise, la situation semble enfin s’améliorer, avec un recul du nombre de chômeurs de 213 000 unités en un seul mois, contre seulement 1,116 million en un an.

Après un repli de 0,2 % entre mai et juin, le volume des ventes de détail a, lui, augmenté de 0,4 % en juillet. Sur base annuelle, le réveil du consommateur européen se confirme, avec une croissance des ventes de détail de 2,7 %.

Au niveau des prix, la rechute des prix pétroliers empêche l’inflation de décoller. Elle reste stable, à 0,2 % en août, tout comme en juin et juillet. Hors énergie, l’inflation remonte toujours lentement (+1,1 % en août, contre 0,9 % en juillet).

 

Etats-Unis

En août, 173 000 postes de travail ont été créés et les chiffres de juin et juillet ont été revus à la hausse. Plus globalement, après avoir créé près de 10 millions d’emplois les quatre dernières années, le marché du travail américain a encore créé 1,7 million postes de travail depuis le 1er janvier, permettant le retour du plein-emploi.

C’est une excellente nouvelle : le plein-emploi soutiendra les salaires, la consommation et l’activité économique dans son ensemble. Et grâce au dynamisme de son marché intérieur, l’économie américaine est aujourd’hui assez robuste pour surmonter les soubresauts de la conjoncture internationale.

Par ailleurs, l’indice ISM, qui mesure l’activité manufacturière, est tombé en août au plus bas depuis mai 2013. Mais toujours supérieur à 50 (=la frontière entre expansion et contraction de l’activité), il n’annonce pas un recul de la production manufacturière.

 

Partagez cet article