Analyse
La Fed ne relève pas ses taux il y a 2 ans - vendredi 18 septembre 2015

La banque centrale américaine a décidé de ne pas relever ses taux d’intérêt, compte tenu de la situation toujours inquiétante de l’économie mondiale.

La décision de la Fed risque d’entretenir la volatilité des marchés et de ne pas inciter les investisseurs à y revenir durablement. Vendredi midi, le S&P 500 gagnait environ 1 % par rapport à une semaine plus tôt, le Stoxx Europe 50 grappillait 0,5 % et le Bel 20 perdait 0,3 %.

 

Marchés et secteurs

– L’euro a bénéficié de la décision de la Fed, remontant à 1,14 USD.
– L’or bénéficie aussi du statu quo de taux annoncé (n’investissez en or que si vous craignez les gros risques, et pour 5 à 10 % de votre avoir seulement).
– Le secteur des matières premières affiche un léger recul hebdomadaire, suite à la prudence de la FED quant à la santé de l’économie mondiale.
– Le secteur des boissons (+5,1 %) bénéficie du projet de rachat de SABMiller par AB InBev (conservez). Carlsberg, Pernod Ricard et Heineken (vendez) terminent la semaine en hausse.
– Le secteur automobile, malgré le salon de Francfort ouvert cette semaine, s’inquiète du ralentissement des pays émergents. Après des années de croissance à deux chiffres, la Chine, premier marché automobile mondial, subit un refroidissement brutal et menace d’infliger à l’ensemble du secteur des révisions à la baisse des prévisions bénéficiaires. Les actions du secteur ont perdu en moyenne 11,7 % depuis juillet mais ne sont pas pour autant dignes d’achat. Conservez Peugeot, Renault, Daimer, Michelin et VW. Vendez FCA, D’Ieteren et Valeo.

 

Actions

– AB Inbev (conservez) et SABMiller (ne spéculez pas) évoquent une fusion, pour profiter de la complémentarité de leurs marchés. Mais le parcours d’une telle opération sera jonché d’obstacles (autorités, économies incertaines, hausse de la dette…).
– bpost (conservez) n’est plus intéressé par le rachat de la poste roumaine, qui ne satisfait pas un certain nombre de critères; la Bourse a apprécié l’abandon de ce projet risqué.
– Elia (conservez) a encore grappillé 3 % sur la semaine. Depuis la publication de son résultat semestriel, supérieur aux attentes et rassurant pour l’avenir du dividende, le cours a pris plus de 15 %.
– E.ON (conservez) chute à nouveau et pourrait devoir constituer de nouvelles provisions pour construire des dépôts de déchets nucléaires.
– Philips (vendez) prévoit une très faible croissance de son chiffre d’affaires 2016 mais une amélioration de sa rentabilité (hors coûts de restructuration); à vérifier pour ce groupe qui a souvent déçu, d’autant que la situation se détériore sur les marchés émergents (Chine…). La scission de l’activité éclairage aura bien lieu en 2016 et permettra un recentrage sur les activités style de vie (électronique…) et santé, mais l’action reste trop chère.
– Spadel (répondez à l’offre) fait l’objet d’une OPA. La famille du Bois, dont est issu l’actuel CEO et qui possède déjà 91 % des actions, lancera bientôt un offre à 95 EUR par action. Les justifications ne manquent pas pour expliquer le futur retrait de la cote : trop faible liquidité du titre, bilan suffisamment solide que pour se passer de la Bourse, coût et contraintes de la cotation… L’offre nous paraît généreuse, compte tenu du bénéfice par action prévu pour 2015 (4,10 EUR), de la valeur comptable (près de 30 EUR prévus pour fin de l’année) et du dividende attendu.
– ThromboGenics (vendez) a bondi de 45 % sur la semaine, profitant encore de la montée dans son capital de l'homme d'affaires Philippe Vlerick (qui détient maintenant 6,4 %). Le cours dépasse la trésorerie. Après l’échec de la commercialisation du Jetrea aux USA, la société n’offre que des produits en développement à des stades précoces. La trésorerie fondra inévitablement.

 

A l’agenda

– Lundi 21 septembre : paiement du dividende de Royal Dutch Shell (0,47 USD brut); indicateur immobilier aux USA, Bourses japonaises fermées
– Mardi 22 septembre : paiement du dividende d’Euronav (0,62 USD net); confiance des consommateurs dans l’union européenne; Bourses japonaises fermées
– Mercredi 23 septembre : résultat semestriel de TINC, paiement du dividende d’Eni (0,40 EUR brut) et de STM (0,10 USD brut); indicateurs économiques en Europe et aux USA
– Jeudi 24 septembre : commandes de biens durables aux USA
– Vendredi 25 septembre : paiement du dividende de Nasdaq OMX (0,25 USD brut); PIB aux USA

Partagez cet article