Analyse
Semaine écoulée : craintes sur la croissance mondiale il y a 2 ans - vendredi 4 septembre 2015

La publication d’un nouvel indicateur témoignant du ralentissement de l’économie chinoise s’est traduite par une nouvelle semaine boursière très volatile.

Bourses

Nombreux sont désormais les observateurs à nourrir des craintes pour la croissance mondiale. Pour le FMI, elle sera probablement plus faible que prévu. De son côté, la BCE a réduit sa prévision de croissance pour la zone euro en 2016. La volatilité actuelle conduit les investisseurs de long terme à se montrer extrêmement prudents dans leurs décisions d’investissement. Le champ est donc libre pour les spéculateurs à très court terme.
Même si le président de la BCE a sauvé les meubles en se déclarant prêt à soutenir l’économie en cas de besoin, le Stoxx Europe 50 affichait encore un recul hebdomadaire de 2 % vendredi midi. Recul de 1,9 % pour le S&P 500. Baisse de 4 % en Chine et de 5 % au Japon.
Le Bel 20 n’a pas échappé à la volatilité ambiante, avec un bilan hebdomadaire de -1,2 %.

 

Actions

– Apple (conservez) a conclu un partenariat avec Cisco, le géant des équipements de réseaux informatiques pour entreprises, visant à faciliter l’utilisation (actuellement peu répandue) de ses iPhone et iPad dans le monde de l’entreprise. Un accord gagnant-gagnant qui représente un relais de croissance intéressant, dans un contexte de ralentissement économique mondial, notamment en Chine où le groupe réalise désormais plus de 25 % de son chiffre d’affaires.
– Chez Atenor (achetez), les projets suivent leur cours et la situation en Roumanie et en Hongrie ne cesse de s’améliorer. En fin de compte, les deux projets délivreront de belles plus-values. Un retour à la croissance du dividende se dessine à l’horizon.
– Barclays (achetez) vend l’essentiel de ses activités portugaises à l’espagnol Bankinter, conformément à son plan de cession d’actifs non stratégiques. L’opération induit une perte comptabilisée au 3ème trimestre.
– BNP Paribas (conservez) a publié des résultats trimestriels meilleurs qu’attendu grâce à des plus-values de cession, à la hausse du dollar et à la bonne tenue du marché des actions. De quoi donner un coup de pouce à la solidité du bilan et confirmer ses objectifs pour 2016.
– Delta Lloyd (conservez), dont le cours a été quasi réduit de moitié depuis le début de l’année, a atteint un plus bas depuis son introduction en Bourse (à 16 EUR) en 2009. Depuis l’annonce d’une grosse perte semestrielle le 11 août, qui réveille les craintes d’une nouvelle augmentation de capital, la chute du cours semble devenue inexorable. Des pressions à la vente encore renforcées par la réduction (de plus de 5 % à moins de 3 %) de la participation d’un gestionnaire de fonds. En ce qui concerne le dividende intermédiaire, quelque 46,4 % des actionnaires ont opté pour les nouvelles actions (22,05 coupons = 1 nouvelle action).
– D’Ieteren (vendez), après un 2ème trimestre au-dessus des attentes du marché, rehausse sans surprise son objectif de croissance bénéficiaire avant impôts et exceptionnel. Après avoir tablé jusqu’ici sur une hausse de plus de 10 %, ses attentes sont relevées de +20 à +25 %. Nous tablions précédemment sur +19 %, mais nous restons sceptiques quant à la capacité du groupe à améliorer significativement sa rentabilité dans les années à venir.
– ION Geophysical (conservez) vient d’annoncer de nouvelles coupes budgétaires pour faire face à l’effondrement de son activité. La main-d’œuvre va être réduite de 25 % soit une économie entre 5 et 6 millions USD. A cela va s’ajouter un meilleur contrôle des coûts, de quoi gagner au total 40 millions USD. Un sacrifice nécessaire mais qui ne permettra pas à I.ON de sortir indemne de cette crise, la plus grosse jamais connue. L’action demeure très risquée.
– Avec un bénéfice par action de 1,71 UR, le résultat annuel (clôture le 30/06) du holding KBC Ancora (conservez) a été conforme aux attentes. Par ailleurs, KBC Ancora restructure sa dette, de façon à alléger ses charges intérêts pour les deux exercices à venir.
– Spécialisé dans les matières premières, Trafigura a profité de la faiblesse du cours du belge Nyrstar (achetez) pendant l’été pour augmenter sa participation de 15 % à 20,02 %. Il renforce ainsi sa position d'actionnaire principal, mais n’envisage pas d’offre sur Nyrstar.
– Syngenta (conservez) répond à la frustration de ses actionnaires née du rejet de l’offre de rachat lancée par Monsanto. Un plan de rachat d’actions de 2 milliards sera lancé, tandis que les activités de semence pour les potagers seront cédées. Ces actifs rejoindront les semences de fleurs dont la cession a été annoncée en août. Les objectifs 2015 et 2016 sont confirmés.
– Le ralentissement chinois n’affecte pas les prévisions d’Umicore (achetez), qui ne font pas état d’un ralentissement des ventes de batteries rechargeables. Les prévisions du 31 juillet tenaient déjà compte d’un ralentissement des ventes de pots catalytiques. Belle croissance bénéficiaire en vue.
– UCB (vendez) publie des résultats de tests positifs pour son traitement contre l’ostéoporose développé avec l’américain Amgen. Une annonce importante puisqu’il fait partie des trois relais de croissance. Par ailleurs, annoncée fin 2014, la vente du pôle de génériques US pour 1,23 milliard USD est finalisée. UCB utilisera cette manne pour réduire sa dette.
– Le promoteur immobilier VGP (vendez), soutenu par un marché allemand en croissance, a publié de beaux résultats semestriels. Le portefeuille immobilier, le nombre de nouveaux contrats de location et les revenus locatifs ont fortement augmenté. En outre, de nouveaux bâtiments sont en construction et le groupe va faire ses premiers pas en Espagne : les premiers investissements sont prévus pour le second semestre.
– Zetes (conservez) a réalisé un excellent 1er semestre. Même si le chiffre d’affaires n’a grimpé « que » de 8,1 %, le spécialiste de l’identification a sensiblement augmenté ses marges bénéficiaires (bénéfice opérationnel : +136,7 % et bénéfice net : +162 % !). La division « identification de biens » (Goods ID) a été très performante, mais l’ « identification de personnes » (People ID) a vu par contre son chiffre d’affaires reculer (pas encore de gros contrat en 2015). Pour l’ensemble de l’année, Zetes table sur une forte croissance des Goods ID, et la division People ID est prometteuse. 2015 devrait être une excellente année, la meilleure de tous les temps.

 

A l’agenda

– Lundi 7 septembre : fermeture des marchés américains (Labor Day). Production industrielle en Allemagne. Paiement du dividende de Delta Lloyd (0,42 EUR).
– Mardi 8 septembre : PIB du Japon.
– Mercredi 9 septembre : paiement du dividende d’Unilever (0,3 EUR), IBM rencontre des investisseurs.
– Jeudi 10 septembre : paiement du dividende d’IBM (1,3 USD), de Rio Tinto (68,92 p.), d’Exxon (0,73 USD), de Chevron (1,07 USD), résultats semestriels de Sofina.
– Vendredi 11 septembre : paiement du dividende de Pearson (18 p.). Confiance des ménages aux Etats-Unis.

Partagez cet article