Analyse
Semaine écoulée : la Fed en ligne de mire il y a 2 ans - vendredi 11 septembre 2015

Renforcées par les problèmes de la Chine et du Brésil, les craintes sur la croissance mondiale taraudent toujours les investisseurs. Malgré tout, la plupart des Bourses ont clôturé sur une hausse hebdomadaire de 1 %.

Bourses

Alors que les investisseurs avaient été rassérénés par les tentatives chinoises de relancer la croissance, la proximité de la réunion de la Fed américaine (quid des taux directeurs ?) et la persistance des doutes sur la croissance mondiale n’ont pas manqué de les inquiéter. Alors que la Chine ne rassure pas, le Brésil s’enfonce dans la crise, Standard & Poor’s ayant abaissé la note souveraine du Brésil à « spéculative ». Cette décision pèse sur les valeurs exposées au pays comme Telefônica Brasil, Santander, AB InBev, Sabesp et Telefónica. Achetez la première, conservez les quatre autres. Par ailleurs, le secteur des télécoms en Europe a subi des pressions à la baisse, après le véto de la Commission européenne à une fusion des activités danoises de TeliaSonera et de Telenor.
Vendredi midi, le S&P 500 et le Stoxx Europe 50 gagnaient encore tous deux ±1 % sur la semaine. Gain de 1,9 % à Londres, où la banque centrale maintient ses taux inchangés. Enfin, Bruxelles s’inscrit dans la tendance, avec une hausse du Bel 20 de 1 %.

 

Actions

– Les nouveaux produits présentés par Apple (conservez) ne présentent pas d’innovation majeure. Ils pourraient ne pas être suffisants pour redonner un coup de pouce au cours. Le cours ne présente pas de décote.
– Sous la pression du gouvernement allemand, E.ON (conservez) doit renoncer à la cession de ses centrales nucléaires et a annoncé une lourde perte au titre de 2015. Devra trouver une stratégie de rechange.
– Fagron (restez à l’écart) ne cesse d’enfoncer des nouveaux planchers au fur et à mesure que les analystes revoient à la baisse leurs objectifs de cours et de croissance du groupe, dans le sillage des problèmes rencontrés aux Etats-Unis. Depuis la publication des résultats semestriels le 4 août dernier, le cours a déjà dévissé de 60 %.
– Le rachat par General Electric (achetez) de la branche Energie d’Alstom vient enfin d’être accepté par la Commission européenne et l’Autorité de la concurrence. L’activité turbines à gaz très haute puissance devra toutefois être cédée à l’italien Ansaldo Energia pour éviter une situation de monopole. Pas de quoi remettre en cause les économies d’échelle avancées lors de l’offre. Pour GE, l’opération reste une bonne affaire, qui devrait être bouclée début 2016. GE met en vente sa gestion d’actifs. Nos prévisions restent inchangées.
– Hamon (restez à l’écart) a plongé. En difficultés financières et en perte au 1er semestre, plombé par ses activités d’échangeurs de chaleurs, le groupe a dû, sous la pression de ses banques créancières, procéder à une augmentation de capital.
– Après un été assez calme, le conflit social entre la direction et les pilotes de Deutsche Lufthansa (conservez) a repris de plus belle. Une énième grève a conduit à l’annulation de plus de 1 000 vols. Même si cette grève a été jugée illégale par la justice allemande, elle n’en est pas moins négative, tant sur le plan financier qu’en termes d’image. Néanmoins, grâce à une saison d’été qui a tenu ses promesses, la direction maintient sa confiance dans la capacité du groupe à atteindre ses objectifs 2015. Nous maintenons nos prévisions bénéficiaires.
– Dernier à publier ses résultats semestriels, Sofina (conservez) a publié un bénéfice en recul de 6 %. Une partie des ventes d’actions cotées a été réinvestie dans le portefeuille de private equity du holding. Avec une décote sur le portefeuille de moins de 30 %, sous la moyenne des dernières années, ce holding diversifié, mais peu transparent, n’est pas intéressant à nos yeux.
– ThromboGenics (vendez) a profité de la montée de l'homme d'affaires Philippe Vlerick. Déjà détenteur de 3,6 % des actions depuis le printemps dernier, il détient maintenant 6,4 % du capital. Le cours actuel atteint à peine le niveau de la trésorerie du groupe. Mais après l’échec de la commercialisation du Jetrea aux Etats-Unis, ThromboGenics doit à nouveau être considérée comme une biotech avec des produits en développement à des stades très précoces n’offrant aucune visibilité. La trésorerie fondra inévitablement dans les années à venir.

 

A l’agenda

– Lundi 14 septembre : –
– Mardi 15 septembre : Philips rencontre ses investisseurs. Paiement du dividende de CA (0,25 USD), de Time Warner (0,35 USD),…
– Mercredi 16 septembre : Western Union et UCB rencontrent leurs investisseurs. Inflation dans la zone euro et aux Etats-Unis.
– Jeudi 17 septembre : Bank of America rencontre ses investisseurs. Réunion de la banque centrale américaine (importante décision sur les taux). Résultats trimestriels de Retail Estate.
– Vendredi 18 septembre : paiement du dividende de BP (6,5 p.), de KPN (0,03 EUR),…

 

Partagez cet article