Analyse
Semaine polluée par le secteur auto ! il y a 2 ans - vendredi 25 septembre 2015

Alors que les marchés souffraient déjà des incertitudes sur la vigueur des économies chinoise et mondiale, ils ont été d’autant plus chahutés par la crise provoquée par Volkswagen.

Vendredi midi, par rapport à une semaine plus tôt, le Stoxx Europe 50 reculait de 2 %, revenant ainsi quasi à son niveau de début 2015, le S&P 500 et le Bel 20 perdaient environ 1 %. Francfort avait perdu 4 %. Alors qu’en Allemagne, le secteur auto représente plus de 50 % de l’écart entre les exportations et les importations, les investisseurs s’interrogent sur les conséquences du scandale. Le secteur automobile européen perdait 14 %, avec des reculs de 10 % pour BMW et Daimler (conservez les deux).
Le secteur des matières premières perdait quant à lui 7 %, suite aux inquiétudes quant à la croissance économique chinoise.
Enfin, l’euro s’est affaibli après que la Fed a affirmé vouloir malgré tout relever ses taux cetta année encore.

 

Actions

– Ageas (conservez) n’est toujours pas digne d’achat, malgré ses bons résultats opérationnels, car il souffre toujours du passé de Fortis. La cour d’appel de Bruxelles a confirmé qu’en 2008, la direction de Fortis s’est rendue coupable d’une communication trompeuse aux investisseurs. Elle a certes réduit les amendes infligées aux anciens dirigeants de Fortis et au successeur Ageas (seulement 0,001 EUR par action Ageas). Mais son jugement donne des munitions à d’autres actions en cours, dont l’issue est incertaine. Dans le pire des cas, le total des pénalités pourrait atteindre plusieurs milliards d’euros (1 milliard = 4,5 EUR par action).
– Care Property Invest (conservez), SIR investie exclusivement en résidences-services, vient d’acquérir deux nouveaux établissements à Turnhout. Au 1er semestre, ses revenus locatifs ont grimpé de 3,4 % et son bénéfice de 3 % (hors variations de la valeur des actifs immobiliers et financiers). La SIR annonce en outre un dividende stable.
– Delta Lloyd (conservez) voit toujours son cours baisser, bien que n’ayant rien annoncé de particulier depuis son résultat semestriel à la mi-août. En cause sans doute, divers rapports négatifs d’analystes. Pour améliorer sa solvabilité, l’assureur devra sans doute procéder à une augmentation de capital, ce qui diluera le bénéfice par action; il n’est pas non plus exclu qu’à l’avenir le dividende soit réduit.
– D’Ieteren (vendez) souffre du scandale VW, dont l’image égratignée pèsera sur ses ventes (les ventes des marques de VW génèrent un tiers de son bénéfice courant avant impôts).
– Exmar (achetez) ne mettra pas ses activités LNG en commun avec celle du norvégien John Fredriksen. Il se prive ainsi d’une cotation à Oslo et d’un bel effet de revalorisation potentiel. Intrinsèquement cependant, rien ne change et l’action reste intéressante, même s’il faudra faire preuve d’un peu plus de patience.
– GBL (conservez) continue de renforcer sa position dans Umicore (voir plus bas) et possède désormais 15 % des actions.
– Melexis (achetez) a aussi souffert du scandale de VW. Mais à tort car si le belge est très orienté sur le secteur auto, il ne porte évidemment aucune responsabilité dans la fraude de VW. Et si même Melexis souffre d’une baisse des ventes de VW, il récupérera ce manque à gagner par la hausse des ventes d’autres constructeurs. De plus, l’affaire pourrait déboucher sur une plus grande sévérité des tests et des comportements de conduite, ce qui serait bénéfique à Melexis. Profitez de la baisse pour (r)acheter.
– Miko (vendez) a publié un solide résultat semestriel (ventes : + 11,5 %, bénéfice +4,1 %). Les acticités d’emballages plastiques se sont particulièrement bien comportées. Nous maintenons nos prévisions.
– Mobistar (vendez), Proximus (conservez), Telenet (vendez)
L’Europe doit décider au plus tard le 5 octobre si la reprise de Base par Telenet pourrait perturber le marché télécom belge. Soit il s’agira d’un accord, soit d’une enquête plus approfondie, risquant d’échouer sur des limites imposées à la transaction. Mobistar espère que ce sera la deuxième solution, sans quoi il lui sera quasi impossible de rivaliser avec le duopole que constitueront ensemble Proximus et Telenet. Par ailleurs, le lancement des services tv et internet de Mobistar est prévu pour le 17 novembre, mais il n’est pas sûr que cette date soit respectée car ici aussi l’Europe doit approuver la politique de prix.
– Nyrstar (achetez) a encore dévissé de 10 %. Aux incertitudes liées au ralentissement chinois, est venue s’ajouter la menace de Glencore qui pourrait liquider d’importants stocks (e.a de zinc) pour se désendetter, ce qui perturbe l’équilibre offre/demande de zinc Mais dans une optique de long terme, l’action, bien que risquée, reste intéressante pour profiter de la fermeture d‘une série importante de mines de zinc (et de l’impact positif sur les prix).
– TINC (achetez) a publié son premier résultat depuis son entrée en Bourse, lequel souligne que le fonds est à même de répondre aux attentes. Il confirme sa prévision de dividende de 0,35 EUR net (dont un acompte de 0,09 EUR sera payé le 30/09).
– Solvay (conservez) convoque une assemblée extraordinaire (23/10) pour obtenir de ses actionnaires l’autorisation de réaliser une augmentation de capital de 1,5 milliards d’euros, devant servir à financer une partie du rachat de l’américain Cytec (matériaux composites).
– Total (conservez) va encore réduire ses investissements (baisse de 40 % depuis 2013). Le dividende sera toutefois maintenu, de sorte que le groupe devra faire preuve d’une grande rigueur pour éviter de pomper dans sa trésorerie. Des actifs non stratégiques seront cédés au profit d’activités plus rémunératrices. En attendant le retour à la croissance, l’actionnaire bénéficie toujours d’un bon rendement sur dividende (6,1 % brut).
– Umicore (achetez) pourrait être touché par l’affaire VW mais d’une manière qui n’est pas claire. Soit il souffrira d’un désamour des consommateurs pour le diesel. Soit il profitera de l’instauration de normes plus sévères.
– Zurich Insurance (conservez) subira une perte, suite à la catastrophe survenue en août dans un port chinois. Elle est estimée à 275 millions de dollars, soit environ 5 % minimum du bénéfice attendu pour 2016. C’est un nouveau coup dur pour la branche non-vie, dont le deuxième trimestre avait déjà été décevant. Le suisse doit ainsi renoncer à l’achat du britannique RSA et à sa stratégie d‘expansion.

 

A l’agenda

– Mardi 29 septembre : indicateurs immobiliers et confiance des consommateurs aux USA; inflation en Belgique
– Mercredi 30 septembre : paiement du dividende de GTT (1,30 EUR brut), assemblée générale de Colruyt (avec update des prévisions pour l’exercice en cours)
– Jeudi 1er octobre : paiement du dividende de Coca Cola (0,33 USD brut)
– Vendredi 2 octobre : paiement du dividende de Kimberly Clark (0,88 USD brut); ventes de détail et emploi aux USA

Partagez cet article