Analyse
USA : des indicateurs mitigés il y a 2 ans - mardi 6 octobre 2015

Les chiffres de l’emploi ne sont pas mirobolants. Mais globalement, l’économie reste robuste.

La hausse probable des taux directeurs américains d’ici la fin de l’année devrait soutenir le dollar par rapport à l’euro. D’autant que les récentes évolutions sont moins positives dans la zone euro qu’aux USA.
Préférez toujours l’économie la plus dynamique, et donc les actions américaines.
Allouez 10 % de vos avoirs au tracker
iShares Core S&P 500.

 

Emploi

Aux USA, l’économie a créé 142 000 postes de travail en septembre, alors que les chiffres de juillet et août ont été revus à la baisse, à respectivement 223 000 et 136 000. Quelque peu décevants de prime abord, ces chiffres permettent néanmoins une création mensuelle moyenne de 167 000 postes de travail au troisième trimestre. C’est suffisant pour stabiliser le taux de chômage à 5,1 % de la population active, un niveau proche du plein emploi.

 

Confiance des consommateurs

La confiance des consommateurs, qui avait fort rebondi en août, a encore un peu augmenté en septembre. Elle est désormais au plus haut depuis janvier. Sans surprise, cet optimisme soutient les dépenses des consommateurs (2/3 de l'activité économique des USA). Elles ont augmenté de 0,4 % entre juillet et août. Et alors que le revenu disponible continue aussi de progresser, la consommation des ménages reste dynamique.

 

Industrie

L’indice ISM, qui mesure l’activité manufacturière, est tombé au plus bas depuis novembre 2012. Mais légèrement supérieur à 50, il annonce toujours une croissance positive de l’industrie. Globalement, après la forte croissance du deuxième trimestre, l’économie américaine restera prospère grâce à sa demande intérieure.

Partagez cet article