Analyse
La semaine sur les marchés il y a un an - lundi 28 décembre 2015

Une fois n’est pas coutume, les marchés ont reçu un coup de pouce des valeurs minières et pétrolières, délaissées ces dernières semaines.

En l’absence de données économiques majeures ou de nouvelles importantes liées aux entreprises, la période des fêtes est rarement propice aux marchés. Cela n’a toutefois pas empêché le Stoxx Europe 50 et le S&P 500 de gagner respectivement 1,4 et 2,8 %, mais dans des volumes d’échange il est vrai assez faibles.
Toujours plongée dans l’incertitude quant au prochain gouvernement, la Bourse de Madrid a par contre cédé 0,4 %.
Chez nous, le Bel 20 a gagné 1,2 %.
Une fois n’est pas coutume, les marchés ont reçu un coup de pouce des valeurs minières (+ 5,8 %) et pétrolières (+ 3,9 %), délaissées ces dernières semaines.
De son côté, le secteur de l’acier a rebondi de 3,8 %. La Chine envisagerait en effet de réduire sa surproduction, ce qui réduirait les exportations vers l’Europe et, par ricochet, les pressions sur les prix de vente. Si cette nouvelle devait se confirmer, il s’agirait là d’un coup de pouce à la rentabilité du secteur. Pour rappel, c’est notamment en vertu de cette hypothèse de diminution du dumping que nous avions jugé le cours d’ArcelorMittal (+ 17,0 %) exagérément bas et de nouveau conseillé l’action à l’achat. Le titre reste attractif pour ceux qui ne craignent pas les risques.

 

– Allianz (conservez) a pris le contrôle d’un assureur-vie aux Philippines, une opération conforme à la stratégie de recherche de croissance dans les pays plus dynamiques que les marchés saturés d’Europe et des Etats-Unis. L’accord n’aura toutefois pas d’impact majeur sur les profits à moyen terme.
– BNP Paribas (conservez) verra ses résultats du 4e trimestre 2015 libérés d’une charge de 900 millions d’euros (0,7 EUR/action) liée à l’amortissement du goodwill sur sa filiale italienne. De quoi améliorer la solidité de la banque.
– Delta Lloyd (conservez), après la vente de son portefeuille de bureaux en novembre, a vendu l’ensemble de son portefeuille d’immeubles commerciaux. L’assureur entend mettre totalement l’accent à l’avenir sur les investissements dans les maisons à usage locatif. Selon les prévisions, les deux transactions ne devraient avoir qu’un impact limité sur le ratio de solvabilité du groupe.
– Ericsson (achetez) a signé un accord avec Apple (conservez), mettant ainsi un terme aux litiges qui opposaient les deux groupes. Ericsson recevra un paiement initial, suivi de royalties chaque année.
– GlaxoSmithKline (conservez) se renforce dans la recherche sur le VIH en rachetant un portefeuille de médicaments en développement à l’américain Bristol-Myers Squibb. GSK occupe déjà une place de leader dans ce domaine par le biais de sa coentreprise ViiV Healthcare, dont le groupe attend beaucoup pour lutter contre le déclin des ventes de son médicament vedette Advair (asthme). Pas d’impact notable sur les résultats.
– GTT (achetez) a rassuré les investisseurs après la baisse du cours en confirmant ses objectifs financiers pour 2015 et 2016. Le groupe reste financièrement solide et capable de distribuer au minimum 80 % de ses bénéfices en dividende.
– Royal Dutch (conservez) a de nouveau réduit son budget d’investissements de 35 à 33 milliards USD pour 2016 en raison de la chute du baril de pétrole. Il tente par ailleurs d’obtenir le vote des actionnaires en faveur de la fusion avec British Gas (vote fin janvier) en faisant miroiter la contribution positive aux résultats. Celle-ci pourrait toutefois être compromise compte tenu du prix du pétrole.
– Zurich Insurance (conservez) a déposé une offre pour le rachat de RCIS, un important assureur américain spécialisé dans l’assurance des récoltes. Le groupe utilisera environ 30 % de ses réserves de liquidités pour cet investissement qui permettra de diversifier ses activités et son risque total. Le prix apparaît un peu élevé en première analyse.

 

À Bruxelles, cette semaine de Noël aura surtout été marquée par les nouvelles transactions de quelques sociétés immobilières réglementées (SIR).

 

Ascencio (conservez), qui investit dans l’immobilier commercial, a acquis trois nouveaux immeubles commerciaux (exploités sous la marque “Grand Frais”) en France et va vendre le “Grand Bazar” et l’ensemble de ses biens situés à Verviers.
– La SIR Befimmo (achetez), active uniquement dans les bureaux, voit le bâtiment WTC II, loué actuellement à l’État belge et représentant 9,5 % des revenus locatifs totaux d’ici 2018, se vider. Des travaux de rénovation pourraient avoir lieu. Nous restons à l’achat, même si la SIR deviendra plus risquée à moyen terme.
– Care Property Invest (conservez), spécialisée dans les logements pour seniors, a acquis une résidence de soins et des résidences-services à Herenthout (province d’Anvers).
– Vastned Retail Belgium (achetez) poursuit son virage stratégique avec la vente de 11 immeubles non stratégiques (commerces le long des grands axes et dans les centres des villes à des emplacements secondaires) pour se concentrer sur les magasins de premier ordre situés dans les grandes villes. Suite à cette vente, nous abaissons nos prévisions bénéficiaires pour 2016 et 2017.

Partagez cet article