Analyse
La semaine sur les marchés il y a un an - vendredi 15 janvier 2016

Plusieurs éléments combinés ont alimenté la volatilité.

Vendredi midi, le S&P 500 et le Stoxx Europe 50 étaient en recul d’environ 1 % par rapport à une semaine plus tôt. Le Bel 20 cédait quant à lui 2,6 %.
Les investisseurs ne voient pas de raison immédiate de se positionner sur le marché des actions. A tort, car de belles opportunités se présentent.

 

Trois éléments nourrissent la nervosité :

– la chute continue des prix du pétrole et des matières premières, due entre autres au ralentissement chinois et à la surproduction
– l’imminence des résultats trimestriels
– la dégringolade du secteur automobile européen (voir ci-dessous)

 

Secteurs

– Le secteur automobile européen pourrait souffrir quelque temps encore d’une forte volatilité.
Renault (conservez) fait l’objet d’une enquête quant à une fraude aux rejets polluants, ce qui signifie que le scandale Volkswagen pourrait toucher d’autres constructeurs, comme nous le craignions.
Fiat (vendez) est soupçonné de mensonges sur ses ventes aux USA.
– Le secteur européen de la distribution s’en sort plutôt bien.
Morrison, Metro et Sainsbury ont fait état de bons niveaux de ventes pendant les fêtes (voir plus loin).
– Le secteur pharmaceutique ne relâche pas ses efforts. Les grands labos tentent de renforcer leurs portefeuilles de produits (dans les anticancéreux et plus particulièrement l’immunothérapie).
Novartis (conservez) a conclu un accord de licence avec l’américain Surface Oncology. Sanofi (conservez) a fait de même avec le français Innate Pharma.
Merck (conservez) fait l’acquisition de l’anglais IOmet.
Les produits concernés par ces trois opérations sont cependant à un stade de développement très peu avancé.

 

– Aegon (conservez) a bondi après que le groupe a relevé son dividende pour 2015 et a annoncé des mesures pour stimuler sa croissance. Mais pas de quoi acheter le titre pour autant.
– BP (conservez) annonce une deuxième réduction de ses effectifs (4 000 postes à sacrifier d’ici 2017), tentant ainsi d’adapter ses coûts à la baisse (attendue) de ses résultats. La demande ne devant pas se redresser (compte tenu du ralentissement de la Chine) et l’offre restant abondante, nous n’attendons pas de rebond rapide. La baisse du cours n’est pas un signal d’achat.
– Carrefour (ne vendez plus; conservez) a certes publié pour le 4e trimestre 2015 un chiffre d’affaires fortement pénalisé par la faiblesse des prix des carburants, les effets de change et les effets de calendrier (moins de jours de vente). Mais le chiffre d’affaires annuel 2015 affiche une solide hausse de 2,7 % et le bénéfice opérationnel devrait être conforme aux attentes (hors éléments non récurrents). Le vent semble enfin avoir tourné.
– Delta Lloyd (conservez) a fait l’objet d’un achat (3,35 % du capital) par un fonds spéculatif américain (Fir Tree), dont le gestionnaire est connu pour agir en tant qu’activiste (souvent avec succès). Cela pourrait peut-être aider la compagnie. Le cours en a déjà profité.
– Euronav (achetez) a chuté en début de semaine (suite à une baisse de recommandation de JP Morgan, inquiet d’une future suroffre de bateaux), puis s’est repris grâce à un communiqué rassurant. Les tarifs de transport restent élevés et si le prix du baril est en dépression, c’est plus suite à la suroffre de pétrole qu’à une baisse de la demande; de plus, la faiblesse du prix du pétrole réduit les frais de carburant des armateurs.
– Exmar (achetez) pourrait souffrir de la situation financière dégradée de Pacific Rubiales, un client à qui il doit livrer sa première barge de liquéfaction et de stockage, qui a suspendu le paiement des intérêts d’une de ses obligations et discute avec ses créanciers. Mais même si le contrat entre Exmar et Pacific Rubiales devait être rompu, l’action resterait bon marché et le groupe serait assez rapidement en mesure de trouver un nouveau client.
– Kinepolis (vendez) reprend à son compte un complexe de 18 salles à Rouen (première implantation en Normandie, dixième en France). Une opération qui s’inscrit dans sa stratégie d’expansion.
– Lufthansa (conservez) a confirmé ses prévisions pour 2015, malgré une année agitée sur le plan social. Pour 2016, la compagnie compte sur une nouvelle hausse de son bénéfice, grâce à la faiblesse du prix du pétrole. Mais cela pourrait freiner l’accord social (face au meilleur résultat, les syndicats feront moins de concessions). Et le faible prix du pétrole exacerbera la concurrence des compagnies low-cost (Ryanair en tête).
– Metro (conservez) a réalisé de bonnes ventes de fin d’année. Le chiffre d’affaires des magasins existants a augmenté de 2,1 % en Allemagne, mais seulement de 0,1 % sur le trimestre pour l’ensemble du groupe (compte tenu des effets de change, notamment avec le rouble, il recule de 1,5 %). Bien que le bénéfice trimestriel puisse être un peu plus élevé que prévu (suite à la vente des magasins cash&carry au Vietnam), le groupe maintient ses prévisions annuelles (légère hausse du chiffre d’affaires et du bénéfice opérationnel, à taux de change et périmètre constant).
– Sainsbury (achetez) a vu son chiffre d’affaires trimestriel baisser de 0,7 %, mais c’est suite à la faiblesse du prix du pétrole; hors ventes de carburant, il grimpe de 0,8 %, grâce à la hausse des ventes de non-food et à l’ouverture de nouveaux magasins. Dans les magasins existants, le chiffre d’affaires (hors carburants) a reculé de 0,4 % (mais c’est un peu mieux que prévu et moins grave qu’au trimestre précédent).
– SAP (vendez) publie des résultats meilleurs qu’attendu grâce e.a. à la baisse de l’euro face au dollar. Ses perspectives pour 2016 sont conformes aux attentes.
– Warehouses De Pauw (vendez) rachète le centre de courrier de DHL à Eindhoven (DHL le reprend en location pour 15 ans); la SIR détient ainsi 7 sites occupés par DHL (6 aux Pays-Bas, 1 en Belgique). Il s’agit d’une transaction plutôt modeste, d’un bâtiment assez ancien et dont le rendement locatif est plutôt faible.

 

A l’agenda

– Lundi 18 janvier : marchés fermés aux USA
– Mardi 19 janvier : résultat d’Unilever, d’IBM, de Bank of America; PIB en Chine
– Mercredi 20 janvier : paiement du dividende de Cisco (0,21 USD brut)
– Jeudi 21 janvier : paiement du dividende de Solvay (0,99 EUR net), résultat trimestriel de Verizon, communication intermédiaire d’Ahold
– Vendredi 22 janvier : résultat de General Electric, ResMed, chiffre d’affaires de Delhaize

Partagez cet article