Analyse
Pourquoi ne plus investir en actions mexicaines ? il y a un an - jeudi 21 janvier 2016

Deux raisons nous incitent à quitter le pays et à préférer miser sur le Canada.

Nos portefeuilles ne contiennent plus d’actions mexicaines.
Aussi, si ce n’est déjà fait, vendez le tracker
iShares MSCI Mexico Capped UCITS ETF et consacrez le produit de la vente à un tracker axé sur les actions canadiennes : iShares MSCI Canada UCITS ETF.

 

Globalement, les actions mexicaines restent bon marché et le peso mexicain reste sous-évalué face à l’euro. Et d’un point de vue économique, le pays devrait profiter du pouvoir d’achat en hausse du consommateur américain. Mais deux raisons nous incitent à quitter le pays.

 

Pétrole

Le Mexique est très dépendant du secteur pétrolier, mais ses infrastructures pétrolières sont vieillissantes. Car jusqu’en 2014, la compagnie publique Pemex y détenait le monopole sur le pétrole et le gaz naturel (extraction, transformation et vente).
En tant qu’entreprise publique, elle était taxée sur pratiquement 100 % de ses bénéfices, ce qui ne lui laissait pas grand-chose pour investir dans ses infrastructures, de nouveaux champs pétroliers ou le gaz de schiste.
En 2014, le Mexique a libéralisé le secteur dans l’espoir d’attirer les investisseurs étrangers. Mais depuis lors, le prix du pétrole n’ayant cessé de chuter, les investissements ont encore diminué. Parallèlement, la baisse des prix a provoqué une forte diminution des recettes fiscales pour le pays, forçant le Mexique à des économies, et pénalisant tant les dépenses publiques que la confiance des consommateurs. La détérioration des finances publiques mène à des craintes sur le peso. Actuellement défendue par la Banque centrale mexicaine (Banxico) la devise inquiète les investisseurs. 

Chine

Certes, le Mexique peut espérer exporter plus de produits industriels vers les USA, mais la concurrence de la Chine se fait durement sentir. Pour compenser la hausse des salaires locaux, la Chine a réduit ses prix de production (-5,9 % sur un an). Et la chute du yuan face au dollar a rendu l’économie chinoise plus compétitive.

Préférez le Canada

Pourquoi ?

Partagez cet article