Analyse
Confiance du consommateur américain à son plancher depuis juillet 2015 il y a un an - jeudi 25 février 2016

Elle reste néanmoins à un niveau élevé.

Nous n’attendons pas d’étincelles aux USA mais restons assez confiants que pour conseiller encore 5 à 15 % d’actions américaines dans nos portefeuilles de fonds, selon la durée et le risque consenti.

 

Qu’il s’agisse de la perception de la situation actuelle ou des attentes pour les prochains mois, la confiance des Américains s’est détériorée en février, affectée par un environnement des affaires moins favorable, par des craintes pour l’évolution conjoncturelle, pour la situation financière personnelle et, dans une moindre mesure, pour l’évolution du marché du travail.

 

Cette confiance reste toutefois à un niveau relativement élevé et n’annonce pas de recul de la consommation. Par contre, au niveau de la croissance économique, elle ne suscitera pas non plus des étincelles. Aussi, si même le dernier trimestre 2015 avait été particulièrement décevant (croissance économique de 0,7 %) et qu’on aurait dès lors pu espérer un beau rebond au premier trimestre 2016, on ne peut plus à présent compter, tant pour le premier trimestre que pour l’ensemble de 2016 sans doute, que sur une croissance proche du potentiel classique des USA, que nous estimons à 2 %.

Partagez cet article