Analyse
Royaume-Uni : croissance tirée par les ménages il y a un an - mardi 31 mai 2016

Au Royaume-Uni, la croissance du 1er trimestre a été confirmée à 0,4 % sur base trimestrielle et à 2 % sur base annuelle.

La Bourse de Londres est une des moins chères des Bourses occidentales. Consacrez-lui toujours 15 % de vos avoirs via la sicav d’actions Invesco UK Equity A.

 

Si les craintes quant à un éventuel Brexit existent, elles ne sont pas de nature à freiner l’ardeur des consommateurs. Avec une hausse de 0,7 % sur un trimestre et de 2,7 % sur un an, les dépenses des ménages restent le principal moteur de l’économie. Par contre, l’agriculture stagne, l’industrie poursuit sa chute, de même que l’investissement et les exportations. Dès lors, si les 2 % de croissance sont à saluer, les déséquilibres de l’économie britannique sortent renforcés et Londres devra tôt ou tard les redresser sous peine de voir sa devise sous pression.

 

Partagez cet article