Analyse
Statistiques peu réjouissantes pour l’économie japonaise il y a un an - mardi 31 mai 2016

En avril, les ventes au détail ont encore baissé (de 0,8 %). Et la production industrielle ne progresse guère.

Nous ne changeons cependant rien à nos portefeuilles

 

Malgré le plein emploi, les Japonais ne consomment pas. Ils manquent de confiance, face à la multiplication des emplois plus précaires et l’absence de fortes hausses salariales.
Car du côté des entreprises, la baisse du yen, qui a mécaniquement gonflé les bénéfices réalisés à l’étranger, n’a pas incité à augmenter les salaires, ni à relancer les investissements et la production au Japon : la production industrielle a été timide en avril (+0,3 % par rapport à mars, -3,5 % par rapport à un an plus tôt).

L’économie japonaise a échappé à la récession au début d’année , mais avec une consommation domestique déprimée et des exportations qui pâtissent du ralentissement de la demande mondiale, la croissance des prochains trimestres restera faible.

Pour éviter une récession le Premier Ministre Shinzo Abe veut reporter la hausse de la TVA (prévue 10 % en avril 2017). Une perspective bien accueillie par les investisseurs, mais qui empêchera de stopper la hausse de la dette publique.

 

Partagez cet article