Analyse
Suède : prix immobilier sous contrôle et politique favorable aux entreprises. il y a un an - vendredi 15 juillet 2016

Les autorités suédoises ont pris des mesures pour contrer la flambée des prix immobiliers et maintiennent un politique monétaire expansionniste.

Dans notre stratégie, nous restons présents sur la Bourse de Stockholm, à titre de diversification.
Achetez
XACT OMXS30.

 

Jusqu’en février dernier, les autorités suédoises n’ont cessé de baisser leur taux directeur (qui a terminé en négatif, à -0,5 %). Objectif : empêcher l’appréciation de la couronne pour préserver la compétitivité. Le taux à 3 mois interbancaire a suivi, tombant aussi en terrain négatif.

 

Conséquence : ces taux très bas ont poussé les suédois à se ruer sur l’immobilier (en Suède, les prêts hypothécaires sans remboursement de capital, interest only, sont très populaires), ce qui a fait flamber les prix de l’immobilier.

 

Pour y remédier, la banque centrale a pris des mesures. Depuis le 1er juin, les prêts interest only ne sont plus octroyés. Les prix des logements s’en sont immédiatement ressentis. En juin, ils se sont repliés de 1,5 % face au mois précédent. Certes, leur progression sur un an reste de 9,6 %. Mais ce chiffre va se réduire.

 

A côté de cela, la banque centrale garde une politique expansionniste. Malgré une l’inflation de 1 %, elle entend poursuivre ses rachats d’actifs ; elle ne prévoit pas de hausse immédiate du taux directeur et pense même qu’il devrait rester négatif jusqu’en 2018.

 

Dès lors, même si la conjoncture mondiale incertaine pèse sur les entreprises suédoises, ces dernières continueront de bénéficier de cette politique expansionniste ainsi que d’une économie locale porteuse (croissance supérieure à celle de la zone euro).

 

Partagez cet article