Analyse
Chiffres mitigés pour l’immobilier résidentiel aux USA il y a un an - vendredi 26 août 2016

En juillet, les ventes d’immeubles existants ont reculé de 3,2 % par rapport au mois précédent et de 1,6 % par rapport à un an plus tôt.

Les indicateurs américains restent cependant globalement bons. Nous misons sur un bon 3e trimestre et une croissance économique de plus de 2 % en 2016 et en 2017. Nous continuons de consacrer une partie de nos portefeuilles à ce pays.

 

Les chiffres de l’immobilier existant sont surprenants dans une conjoncture américaine marquée par la progression de l’emploi, un crédit abondant et bon marché et des prix immobiliers en hausse de 5,3 % sur un an.
Pour expliquer ce phénomène, certains évoquent la baisse du stock de logements disponibles. Les ménages auraient de plus en plus de mal à trouver ce qui leur convient. C’est possible. Car par ailleurs, toujours en juillet, les ventes de logements neufs ont progressé de 12,4 % par rapport à un an plus tôt, pour atteindre leur niveau le plus élevé depuis neuf ans (avant la grave crise du secteur). C’est plutôt encourageant pour le secteur de la construction du pays et pour l’économie dans son ensemble.

 

En outre, les commandes de biens durables ont grimpé de 4,4 % de juin à juillet, avec une hausse de 12,7 % pour les biens d’équipement et une hausse à deux chiffres aussi pour le secteur de l’aviation civile et militaire.

Partagez cet article