Analyse
La Banque centrale australienne a de nouveau baissé son taux directeur ce 2 août il y a un an - mercredi 3 août 2016

Ce second assouplissement depuis début 2016 le ramène à un nouveau plancher historique de 1,5 %.

Dans une optique de long terme, les actions australiennes restent une petite diversification intéressante.
Elles sont présentes dans certains portefeuilles de
notre stratégie. 

 

Les autorités australiennes cherchent à affaiblir le dollar australien, pour renchérir les biens importés et attiser ainsi l’inflation (qui est à son plus bas niveau depuis 1999 et loin de l’objectif de 2 à 3 %). Elles veulent aussi soutenir l’activité économique. Car la fin du boom des biens miniers a réduit les investissements et la production dans ce secteur, qui était devenu le moteur de l’économie australienne.

 

Si le PIB a gagné 1,1 % au 1er trimestre par rapport aux trois mois précédents et 3,1 % sur un an, c’est surtout grâce à la consommation des ménages. Et c’est justement pour préserver cette consommation des ménages que la banque centrale a réduit son taux directeur.

 

L’économie australienne est donc toujours dans une période transitoire. Trop centrée sur la production minière, elle doit se diversifier. Ces prochaines années, elle ne connaitra plus la forte croissance de la dernière décennie. Mais elle reste solide et présente toujours un potentiel élevé pour un pays développé.


Partagez cet article