Analyse
La semaine sur les marchés il y a un an - vendredi 21 octobre 2016

Les Bourses ont été freinées par des résultats ou des prévisions décevants. Mais les indices clôturent dans le vert. Vendredi midi, par rapport à une semaine plus tôt, le S&P 500 grimpait de 0,4 %, le Stoxx Europe 50 de 1 % et le Bel 20 de 1,2 %.

LA TENDANCE DES MARCHÉS

Les annonces ont déçu chez Reckitt Benckiser (conservez), Roche (conservez), IBM (achetez), Nestlé (conservez) ou Verizon (conservez).
Les indices terminent cependant dans le vert (avec une hausse timide du Nasdaq, suite aux déceptions contsatées dans le secteur techonologique).
C’est grâce au compartiment des banques (+4,3 % en Europe), qui profite des bons résultats du secteur aux USA.
C’est grâce aussi aux valeurs pétrolières (+2 %) : l’espoir de voir l’OPEP réduire sa production permet au prix du baril de rester à plus de 50 USD.
Enfin, la BCE a aussi donné un coup de pouce, en se montrant peu pressée de modifier sa politique monétaire.

 

LES NOUVELLES DES ENTREPRISES COTÉES

Parmi les actions à acheter

– Atenor a confirmé le rachat de 90 % du projet Realex, en négociation depuis juillet. Le projet porte sur 42 000 m² de bureaux dans le quartier européen de Bruxelles. Vu que les permis sont déjà acquis, Atenor aura sans doute dû mettre le prix. Mais il ne devrait avoir aucun mal à trouver un occupant (les institutions européennes cherchent à concentrer et à rationaliser leur parc immobilier). Et avec les permis en poche, la livraison sera rapide (en 2020 ?).

 

– Umicore a enregistré au 3e trimestre une hausse des ventes de 7 %. Toutes les divisions ont participé à la hausse (à l’exception des activités zinc mises en vente). C’est un peu mieux que prévu. Et pour l’ensemble 2016, malgré la décision de commencer plus tôt que prévu les travaux de maintenance de sa fonderie de Hoboken, Umicore confirme sa fourchette d’objectif de bénéfice opérationnel.

 

Parmi les actions à conserver

– Ablynx a perdu plus de 10 % sur la semaine. En cause, l’abandon d’un accord de licence qu’avait pris l’américain Abbvie sur le Vobarilizumab. Ce médicament contre la polyarthrite rhumatoïde est en fin de la phase 2 de ses tests cliniques et ceux-ci se présentent pourtant bien. Mais certains craignent qu’il n’apporte guère plus que les solutions similaires déjà commercialisées. Ablynx n’es reste pas moins la biotech belge dont le portefeuille de produits en développement est le plus fourni. Et ses liquidités sont suffisantes pour financer ses recherche pendant au moins trois ans.

 

– Bank of America a encore réduit ses coûts (à 62 USD de coûts pour 100 USD de revenus, contre 66 en 2015), ce qui contribue à la hausse du bénéfice du 3e trimestre. Il lui reste cependant beaucoup à faire pour améliorer substantiellement sa rentabilité.

 

– Barco a vu son chiffre d’affaires trimestriel grimper de 13,7 %, grâce surtout à la forte prestation de sa division entertainment (+29,5 %), à laquelle appartiennent les projecteurs numériques pour cinémas. La division soin de santé (écrans pour images endoscopiques et de diagnostic) s’est aussi bien comportée (+3,2 %). Le groupe confirme ses prévisions pour l’ensemble de 2016 : une hausse du chiffre d’affaires de ±5 % et de ±20 % du bénéfice opérationnel (hors amortissements).

 

– Deceuninck a enregistré au 3e trimestre des ventes en progression de 0,9 %. C’est un peu inférieur à nos attentes. Hors effets de changes, la hausse serait de 2,9 %. En Europe les ventes ont légèrement baissé ; le marché russe est aussi toujours en baisse ; aux USA, la croissance ralentit ; mais en Turquie, la hausse est plus forte que prévu (+8,8 %), bien que le marché soit en contraction. Au vu des hausses de prix appliquées (pour compenser la baisse de certaines devises et la hausse de prix des matières premières), nous restons convaincus que pour l’ensemble de 2016, les marges resteront au moins à niveau.

 

– Metro a publié pour le précédent exercice (clôturé le 30/09) un chiffre d’affaires en baisse de 1,4 %, suite à des effets de change et à des cessions d’activités. Dans les magasins existants, il enregistre cependant une petite hausse de 0,2 %. Il confirme que le bénéfice opérationnel de ce même exercice (hors éléments non récurrents) sera en légère hausse par rapport au précédent.

 

– Nestlé n’a réservé aucune bonne surprise à l’occasion de la publication de son chiffre d’affaires des neuf premiers mois de l’année. Sa croissance interne de 3,3 % est un peu inférieure aux attentes. Au 4e trimestre, une relative morosité devrait perdurer. Pour l’ensemble de 2016, pour la quatrième fois consécutive, l’activité sera inférieure aux objectifs à long terme (+5 à 6 %). L’avenir n’est pas sombre pour autant. Le groupe résiste mieux que la plupart des concurrents à la conjoncture difficile. Et ses prix de vente croissent ; certes encore timidement (+0,8 %), mais la hausse devrait se renforcer ces prochains trimestres, grâce au développement attendu de produits à plus haute valeur ajoutée.

 

– Roche a publié pour le 3e trimestre des ventes en hausse de 3 % (hors effets de change). C’est un peu décevant. Et l’an prochain, le labo perdra des brevets importants. Mais les cinq produits lancés cette année aideront à passer le cap. Parmi eux, le Tecentriq vient d’être homologué aux USA pour le cancer du poumon, après avoir reçu précédemment le feu vert pour le cancer de la vessie. Nous confirmons nos prévisions.

 

Parmi les actions à vendre

– Orange Belgium a publié un beau résultat trimestriel. L’EBITDA a augmenté de 9 %, malgré la baisse de revenus du roaming (imposée par l’Europe) et le succès moins important qu’attendu de son offre TV. C’est grâce au strict contrôle des coûts (pour les salaires, les réseaux, les dépenses IT et les commissions). Pour l’ensemble de 2016, le groupe ajuste à la hausse sa prévision d’EBITDA.

 

A L’AGENDA

Lundi 24 octobre : résultat trimestriel de Philips
– Mardi 25 octobre : chiffre d’affaires de Renault, résultat trimestriel de Novartis, Corning, Eli Lilly, AT&T ; climat des affaires en Allemagne.
– Mercredi 26 octobre : résultat trimestriel de Bayer, Santander, Nasdaq OMX
– Jeudi 27 octobre : résultat trimestriel de Volkswagen, Barclays, Telefònica, Alphabet
– Vendredi 28 octobre : résultat trimestriel d’AB InBev, Total, Exxon, Chevron, BME, climat des affaires dans la zone euro, PIB aux USA

 

Partagez cet article