Analyse
Le baril de pétrole est au plus bas depuis fin septembre (±47 USD) il y a un an - vendredi 4 novembre 2016

En cause, l’annonce de la forte hausse des stocks américains, a un niveau élevé pour cette période de l’année.

Mais fondamentalement, c’est toujours le (dés)équilibre entre offre et demande qui pose problème.
Nous conseillons néanmoins toujours l’achat d’
Exxon, de Chevron et de Repsol.

 

D’une part, grâce aux évolutions technologiques, les producteurs américains peuvent déjà produire avec bénéfice avec un baril à 50 USD, ce qui les incite à produire.
D’autre part, en dépit de l’annonce d’un accord de l’OPEP pour limiter la production, la Russie augmente sa production et l’Iran, l’Irak et la Lybie signalent qu’ils ne comptent pas réduire la leur. L’offre n’est donc pas en baisse.

 

Bien sûr, la demande évolue aussi à la hausse. Mais face à la volonté des producteurs de compenser le manque à gagner issu de la faiblesse du prix du baril, en augmentant les volumes, l’équilibre que beaucoup attendaient pour ce second semestre semble compromis.

Partagez cet article