Analyse
La BCE a dévoilé sa stratégie pour après mars 2017 il y a un an - mardi 13 décembre 2016
Trois mesures sont à souligner.

– Le programme de rachat de dette est prolongé jusque fin 2017, voire plus si besoin.
– Les montants rachetés seront revus à la baisse, à 60 milliards d’euros par mois, contre 80 actuellement.
– La BCE rachètera des obligations souveraines dont le taux est inférieur à celui sur les dépôts (-0,4 %).Elle élargit ainsi l’éventail d’obligations visé et réduit le risque de pénurie obligataire, ce qui fait baisser les taux des plus courtes durées.

Même si la baisse des montants rachetés indique un essoufflement du programme, l’ajout de neuf mois se traduira par l’injection supplémentaire de 540 milliards d’euros. La politique de la BCE reste donc expansionniste, alors que les USA préparent leur hausse des taux directeurs. Cette divergence soutient le billet vert face à l’euro, lequel souffre aussi des déboires italiens; le dernier en date est la décision de la BCE de ne pas offrir plus de délai pour la recapitalisation de Banca Monte Paschi.

Partagez cet article