Analyse
Le Brésil gèle ses dépenses publiques il y a 8 mois - mardi 20 décembre 2016
Le pays amende sa Constitution pour relancer sa croissance. Investir au Brésil est-il encore intéressant ?

Oui, en fonds d’obligations en real et notamment HSBC Global Investment Funds Brazil Bond A EUR.
Si vous avez un profil dynamique, vous pouvez aussi acheter les fonds d’actions BNY Mellon Brazil Equity A EUR et JPM Brazil Equity A EUR.

Gel des dépenses

L’amendement de la Constitution prévoit que les dépenses publiques de l’Etat fédéral brésilien soient plafonnées pendant vingt ans. Elles ne pourront croître au-delà de l’inflation annuelle. Il s’agit d’une mesure phare pour éviter la faillite de l’Etat, attirer les investisseurs et permettre à terme une relance de la première économie d’Amérique latine. Depuis 2014, la dette publique du Brésil a en effet considérablement augmenté, jusqu’à atteindre 66,23% du PIB fin 2015.

Une amélioration attendue

La réaction des marchés financiers ne s’est pas fait attendre. Certes, la situation financière du Brésil n’est pas brillante, mais les mesures prises par le gouvernement devraient contribuer à améliorer les perspectives.
Résultat, le real brésilien (BRL) a gagné 1,9%. La devise n’est désormais plus sous-évaluée et fluctue autour de sa valeur d’équilibre. Pour ces prochaines années, compte tenu de l’inflation plus élevée au Brésil qu’en Europe, nous prévoyons une baisse du real par rapport à l’euro.
Mais étant donné que le rendement des obligations (±9,5%) est supérieur au risque de baisse de la devise, nous maintenons notre conseil d’achat sur les obligations brésiliennes.

Partagez cet article