Analyse
Commerce extérieur chinois : chiffres à relativiser il y a 10 mois - vendredi 9 décembre 2016
La demande de ressources naturelles se redresse mais sans inverser complètement la tendance négative globale du commerce extérieur.
Commerce extérieur chinois : chiffres à relativiser

Commerce extérieur chinois : chiffres à relativiser

Cette année, la Chine devrait certes atteindre son objectif de croissance (6,5 à 7 %). Les années suivantes, l’économie risque bien de ralentir. Mais même avec une croissance réduite, la Chine méritera toujours l’intérêt des investisseurs.
Nous continuons d’acheter les actions chinoises dans le cadre de nos portefeuilles diversifiés.

En novembre, par rapport à un an plus tôt, les importations chinoises ont grimpé de 6,7% et les exportations de 0,1%. La demande est en hausse de la part des marchés industrialisés et les stimuli mis en place par les autorités chinoises (qui dopent la construction et les projets d’infrastructure) soutiennent la demande de minerai de fer, de charbon, d’acier…
Cela ne suffit pas cependant pour inverser la tendance négative en place depuis début 2016. Sur les 11 premiers mois, les importations chutent de 6,2% et les exportations de 7,5%.
Ensuite, si des secteurs tels que la construction sont à la fête en Chine, c’est grâce à la montée en flèche du crédit, insoutenable à plus long terme. De plus, la Chine fait partie des pays pris pour cible par Trump. Les exportations chinoises sont menacées et il sera difficile de retrouver une croissance issue des surplus de la balance commerciale.

Partagez cet article