Analyse
Courbe des taux plus raide : pourquoi ? il y a 10 mois - mercredi 21 décembre 2016
La différence entre les taux à long terme et à court terme s’est accrue.

Hausse des taux longs : trois facteurs

Croissance économique, inflation et politique monétaire sont trois facteurs qui influencent les taux à long terme. Pour 2017, nous prévoyons une légère hausse de la croissance mais surtout, l’inflation poursuivra son rebond, ce qui ne manquera pas de faire encore grimper quelque peu les taux à long terme. Des taux qui seront aussi influencés positivement par les taux américains, en hausse. Si les taux à long terme grimpent, les taux à court terme restent en territoire négatif. De ce fait, la différence entre les taux à long terme et les taux à court terme s’est accrue et la courbe des taux s’est raidie.
A titre d’exemple, fin septembre, le taux d’intérêt belge à 10 ans s’élevait à 0,15% et celui à 3 ans -0,60% (différentiel de 0,75%). Mi-décembre, le taux à 10 ans était déjà remonté à 0,76%, mais celui à 3 ans n’atteignait toujours que -0,53% (différentiel de 1,29%). Et depuis lors, le différentiel s’est encore creusé.

Courbe en hausse

Logiquement, les taux à long terme devraient toujours être supérieurs aux taux à court terme, dans la mesure où plus longtemps vous immobilisez votre argent, plus vous êtes en droit d’exiger une prime de risque élevée. De fait, il est plus difficile de prédire à long terme quelle sera l’évolution de l’inflation, des taux et de la situation financière de l’émetteur. Les taux à long terme ne sont toutefois pas (forcément) toujours plus élevés que ceux à court terme.

Les taux à long terme pourraient encore un peu augmenter, mais en cas de trop forte remontée, la BCE interviendrait probablement, pour ne pas voir dérailler le moteur de croissance.
Les taux à court terme resteront encore bas, voire négatifs.

Partagez cet article