Analyse
Les trackers sur les marchés émergents souffrent il y a un an - mercredi 21 décembre 2016
En cause notamment, un comportement moutonnier des investisseurs.
Les trackers sur les marchés émergents souffrent

Les trackers sur les marchés émergents souffrent

Ne tombez pas dans le panneau. Soyez sélectifs.
Utilisez notre comparateur de fonds.

Les pays émergents victimes d’un manque de sélectivité

Depuis l’élection de Donald Trump, le dollar américain s’est apprécié, pesant de tout son poids sur les pays émergents. Globalement, la tendance est à la vente, principalement via les trackers.

Un recours massif aux trackers

Pour investir dans les pays émergents, trois investisseurs sur quatre environ recourent aux trackers (ou ETF; fonds de placement coté en Bourse qui suit un indice). Bien souvent, ces trackers suivent l’indice boursier MSCI Emerging Markets, qui représente un panier prédéterminé d’actions issues de 23 pays émergents (Chine, Inde, …).

Un comportement moutonnier

Les investisseurs ont tendance à considérer tous les pays émergents comme un seul bloc. Et du fait du recours massif aux trackers, les actions de 23 économies émergentes sont parfois vendues en vrac, sans discernement aucun.
Aucun pays n’est épargné, pas même ceux qui peuvent se prévaloir de bons fondamentaux économiques, comme la Chine ou l’Indonésie.

Evitez les trackers couvrant la globalité des pays émergents. Préférez les produits consacrés à un seul pays et notamment à la Chine, l’Indonésie et l’Afrique du Sud.

Partagez cet article