Analyse
La semaine sur les marchés il y a 7 mois - vendredi 10 février 2017
Une semaine riche en publications de résultats, notamment pour de populaires actions belges.
La semaine sur les marchés

La semaine sur les marchés

Les marchés, prudents après la hausse des derniers mois, ont un peu grimpé en fin de semaine, suite aux promesses de baisses d’impôts de Trump. Mais attention aux effets d’annonce de ce président imprévisible…
Vendredi midi, le S&P500 et le DowJones étaient en hausse de 0,5% par rapport à une semaine plus tôt, le Nasdaq de 1% (stimulé par les performances de Facebook et Apple) et le StoxxEurope50 de 1,1%, grâce aux valeurs plus cycliques. Le Bel20 affichait quant à lui un bilan stable.

– Le secteur bancaire européen a reculé de 1%, victime de prises de bénéfices, de résultats trimestriels parfois décevants et de la détente sur les taux en Europe.
– Le secteur pétrolier a subi une légère baisse; comme nous l’attendions, les résultats trimestriels publiés ne sont pas spectaculaires, mais témoignent du lent redressement des grands groupes.
– Le prix de l’once d’or poursuit sa remontée; les investisseurs cherchent à se protéger contre un retour de l’inflation et le risque d’une guerre des devises.

LES NOUVELLES DES VALEURS COTEES

– Ageas (conservez), qui publiera son résultat le 15/02, prévient qu’il sera amputé de 137 millions d’euros d’éléments exceptionnels supplémentaires (±0,65 EUR par action), mais sans que cela affecte le dividende (1,47 EUR net). En outre, face à l’arrangement à l’amiable proposé aux actionnaires lésés de Fortis, plus de mille investisseurs vont aller en justice pour obtenir plus.
– Barco (conservez) a fait grimper ses ventes en 2016 (+7%; +8,6% hors effets de change) ainsi que ses marges. Le résultat opérationnel est quasi conforme à nos attentes et confirme que Barco est sur les bons rails. En 2017, les marges devraient poursuivre leur progression.
– BNP Paribas (conservez) a publié son plan d’action 2017-2020, qui fait la part belle aux réductions de coûts et mise pour ces prochaines années sur une hausse annuelle du bénéfice de 6,5%. Mais pour l’heure, le cours souffre de prises de bénéfice.
– BP (conservez) est à la peine. Malgré la hausse du prix du pétrole, ses liquidités générées ont reculé au 4e trimestre 2016; en 2017, elles devraient rester inférieures aux liquidités consommées (investissements…), ce qui débouchera sur une hausse de la dette (déjà élevée).
– D’Ieteren (vendez) a relevé ses prévisions, après un second semestre porté par toutes les divisions. Le bénéfice 2016 (avant impôts et éléments non récurrents) devrait avoir progressé de 12% (contre +3 à +5% prévus auparavant). Mais le marché a peu réagi, inquiet face aux faibles perspectives de croissance bénéficiaire à long terme. Le rebond du cours en décembre était prématuré.
– GlaxoSmithKline (conservez) a publié un résultat 2016 mitigé et s’attend à voir débarquer cette année aux USA les génériques de son traitement vedette Advair. Nous réduisons nos prévisions.
– KBC (conservez) a dégagé en 2016 une très forte rentabilité des fonds propres (18%) et un bénéfice par action supérieur à nos attentes (+49% à 5,70 EUR). Le dividende est de retour, à 1,99 EUR net (dont 0,73 EUR déjà distribué en novembre). La banque reste une des plus solides d’Europe.
– Lotus Bakeries (vendez) a vu ses ventes 2016 grimper de 23% (+11,6% hors acquisitions). C’est inférieur à nos attentes mais c’est un record pour le groupe. Les marges ont atteint un nouveau sommet (16,6% après 15,7% en 2015). Le bénéfice par action dépasse nos attentes (75,38 EUR). Le dividende passe à 11,34 EUR net (rendement de 0,5% net). En 2017, la baisse de la livre sterling risque de freiner la croissance. Mieux vaut prendre son bénéfice.
– Melexis (achetez) a rencontré nos prévisions en 2016 : ventes en hausse de 14% et bénéfice par action de 2,38 EUR. Le dividende dépasse nos attentes. Pour 2017, le groupe prévoit une hausse des ventes de 11 à 15%. Chaque nouvelle voiture construite dans le monde renferme en moyenne 8 produits du groupe. Nous relevons nos prévisions.
– Mondelez (conservez) a publié un résultat 2016 conforme à nos attentes, certes pénalisé par la force du dollar, mais soutenu par les réductions de coûts et la baisse des impôts. Pour 2017, le groupe prévoit une hausse de son activité de 1%, une progression de sa marge opérationnelle à 16,5% (contre 15,2% en 2016), mais un bénéfice à nouveau pénalisé par des effets de change. Nous réduisons légèrement nos prévisions mais sans changer de conseil.
– Nyrstar (conservez), qui publiera son résultat le 22/02, annonce un nouveau coup dur : dans l’usine australienne de Port Pirie, la mise en fonction d’un four accusera un retard de 6 mois et des investissements supplémentaires vont augmenter de 17% le coût global du redéploiement du site. Néanmoins, cela permettra d’augmenter la contribution du site de plus de 60% une fois qu’il sera en vitesse de croisière. Et dans l’immédiat, les prix du zinc, bien orientés, augurent un retour dans le vert en 2017.
– Orange Belgium (vendez) a publié un résultat 2016 dans le haut de ses objectifs (relevés en octobre). Le bénéfice par action est identique à celui de 2015 (1,28 EUR) et il y aura un dividende de 0,35 EUR net. Pour 2017, malgré la réduction des revenus du roaming, il table sur la stabilité de son bénéfice opérationnel avant amortissements. Mais l’action reste chère.
– Rio Tinto (achetez) a publié un résultat bénéficiant de la remontée des prix des matières premières, envisage ainsi d'augmenter ses investissements dans les trois ans, augmente son dividende et annonce des rachats d'actions. Il poursuit néanmoins ses réductions de coûts et se montre sélectif dans ses investissements.
– Société Générale (conservez) a publié de bons résultats (soutenus par la baisse des provisions pour crédits à risque) et poursuit la réduction des coûts de son réseau de banque de détail en France.
– Syngenta (acceptez l’offre) a publié un chiffre d’affaires 2016 en baisse de 2% (hors effets de change), pénalisé par des conditions de marché difficiles; le bénéfice par action chute de 10%, à 12,61 CHF. C’est conforme à nos attentes. Pour 2017, Syngenta attend une légère amélioration. Etant donné le processus en cours de son rachat par ChemChina, il n’y aura pas de dividende ordinaire, mais un dividende spécial de 5 CHF brut si le rachat est bien finalisé.
– Twitter (restez à l’écart) a encore chuté en Bourse, après la publication de résultats et de prévisions décevants. Pas de quoi attirer des annonceurs pour alimenter son développement.
– Umicore (achetez) a publié un bénéfice opérationnel 2016 en hausse de 6,3%, conforme à ses attentes et aux nôtres. La forte croissance des pots catalytiques et des batteries rechargeables a plus que compensé la baisse du prix des métaux subie dans le recyclage. Mais le bénéfice par action, plombé par des éléments non récurrents plus élevés que prévu (fermeture de sites…), recule de 23% à 1,20 EUR. Le dividende est cependant en hausse et dépasse un peu nos attentes, à 0,9280 EUR net (dont 0,4380 EUR déjà payé en août). Pour l’exercice en cours, les ventes croîtront à nouveau dans toutes les divisions, même si celles de pots catalytiques seront sans doute inférieures à celles de 2016. Le cours a souffert de l’annonce de marges moins élevées du recyclage dans les nouvelles capacités de l’usine d’Hoboken (information pourtant pas neuve). Profitez-en pour investir dans ce titre pour le long terme. Car le groupe est actif sur des marchés promis à de belles croissances (contrôle des émissions polluantes, recyclage des métaux précieux, électrification des voitures).

A L’AGENDA

– Lundi 13 février : PIB au Japon
– Mardi 14 février : résultat de Randstad; PIB de la zone euro, indice de confiance des investisseurs en Allemagne
– Mercredi 15 février : résultat d’Heineken, d’ABN Amro, de Cisco, d’Ageas; paiement du dividende de Procter & Gamble (0,669 USD brut) et d’Abbott (0,265 USD brut); inflation et vente de détails aux USA
– Jeudi 16 février : résultat de Nestlé, Befimmo, EVS, Kinepolis, Telenet; paiement du dividende d’Apple (0,57 USD); immatriculations automobiles en Europe en janvier…
– Vendredi 17 février : résultat d’Aegon, de Retail Estates

Partagez cet article