Analyse
Que penser de la chute soudaine du rand ? il y a 7 mois - mercredi 29 mars 2017
Sur la dernière année, le rand s’est très bien porté face à l’euro, mais il vient de s’écrouler…

En un an, le rand sud-africain a gagné 20% face à l’euro. Depuis début 2017, sa hausse est de 7%. C’est grâce au rebond des cours des matières premières et au retour d’un calme politique relatif dans le pays. Mais en 24 heures, il a reperdu 4% face à l’euro. En cause, un différend politique. Ce n’est pas une raison de spéculer sur cette devise.
En revanche, pour le long terme et à titre de diversification, nous conseillons toujours de consacrer 5% d’un portefeuille à des actions sud-africaines, via le tracker iShares MSCI South Africa UCITS ETF.

Le rand a souffert du fait que le Président Zouma rappelle au pays son ministre des finances, Gordhan, en déplacement à l’étranger. Le président préparerait ainsi le départ de Gordhan, un réformateur qui plaît aux investisseurs, mais avec lequel il entretient des rapports tendus.

Ce n’est pas la première fois que les investisseurs s’inquiètent du sort de Gordhan. Ce fut notamment le cas en septembre 2016, quand il avait été prié de se présenter devant l’unité anti-corruption de la police sud-africaine. A l’époque, le bon sens avait terminé par prévaloir. Associé au rebond des prix des matières premières, cela avait permis au rand de reprendre sa trajectoire haussière. Mais la nouvelle flambée de l’instabilité a réveillé les craintes des investisseurs.

Heureusement, la Bourse sud-africaine, riche en sociétés liées aux matières premières (négociées en USD) progresse souvent lors des passages à vide du rand, ce qui fait de l’Afrique du Sud un des marchés émergents les moins volatils.

Partagez cet article