Analyse
La semaine sur les marchés il y a 8 mois - vendredi 24 mars 2017
Les interrogations des investisseurs sur la capacité de Trump à mener à bien les réformes promises ont pesé sur les Bourses.
La semaine sur les marchés

La semaine sur les marchés

Vendredi midi, par rapport à une semaine plus tôt, le S&P 500 reculait de 1,4%, le Stoxx Europe 50 de 0,5% et le Bel 20 de 1,5%.

Car auparavant, les promesses de Trump (baisse des impôts pour les entreprises, plan d’investissements dans les infrastructures) avaient poussé les indices à battre leurs records.

Le secteur bancaire américain, qui avait aussi profité des promesses de Trump (réduire les impôts et alléger la réglementation), a poursuivi sa correction entamée la semaine précédente (-6%); en Europe, le secteur bancaire a perdu 0,6%.

– Ahold Delhaize (acheter) poursuit son amincissement imposé par les autorités dans le cadre de la fusion. Après avoir déjà vendu 4 magasins Albert Heijn belges et un magasin Delhaize, ainsi qu’un projet d’ouverture en cours, il vend à nouveau 2 supermarchés Albert Heijn et 2 Delhaize, ainsi qu’un autre projet en cours. Pour les quatre établissements restant à céder, les négociations toucheraient à leur fin.
– BMW (achetez) a annoncé des perspectives favorables pour 2017 : une croissance des ventes (pour la huitième année d’affilée) et une légère progression du bénéfice. De plus, d’ici fin 2018, il entend lancer 40 nouveaux modèles, y compris des véhicules électriques. De quoi reprendre la première position sur le haut de gamme (ravie par Mercedes). Nous croyons en la capacité du groupe à atteindre ses objectifs.
– BNP Paribas (conservez) confirme les grandes lignes de son plan 2017-2020. Il donne la priorité à la baisse des coûts plutôt qu’à la croissance des revenus, ce qui nous semble sage au vu de l’évolution de l’économie européenne. Des fermetures d’agence sont prévues. Le cours tient compte en grande partie des résultats prévus pour 2020. Le titre peut cependant être conservé pour son bon rendement sur dividende (5% brut pour 2017).
– Gimv (achetez) a vendu sa participation dans le spécialiste français de la publicité en ligne Teads. La transaction devrait être clôturée à la mi-2017. Sur toute la période de détention (depuis 2011) l’investissement a fourni un rendement dépassant la moyenne du groupe à long terme (plus de trois fois la mise).
– IBA (vendez) a réalisé au 2nd semestre 2016 des ventes conformes à nos attentes et des marges un peu supérieures. Le bénéfice (0,83 EUR par action) est cependant inférieur à nos attentes, suite à des éléments non récurrents. Pour la suite, le groupe est optimiste. Il a relevé ses objectifs de croissance des ventes et table sur +15 à +20% en 2017 (auparavant, il évoquait juste une croissance à 2 chiffres). Les marges ne devraient cependant que peu progresser cette année, compte tenu des investissements et des incitants alloués au personnel. Les perspectives pour la protonthérapie sont séduisantes mais le cours en tient compte. Mieux vaut prendre son bénéfice.
– ING (conservez) fait l’objet d’une enquête des autorités néerlandaises quant à un soupçon de blanchiment d’argent et de corruption. Le coût potentiel de cette affaire pourrait être élevé, avec de lourdes amendes si les faits sont confirmés. Rien ne permet de dire jusqu’ici si ce sera ou non le cas et quelles pourraient être les conséquences. Mais l’annonce de l’enquête a déjà pesé sur le cours. Aussi, même si les perspectives opérationnelles sont bonnes, le risque lié à l’action est élevé (4). Seuls les investisseurs qui n’ont pas peur du risque peuvent donc conserver.
– Miko (vendez) a vu ses ventes 2016 progresser de 7,4%, boostées par un très bon second semestre (grosse commande surprise mais ponctuelle chez le partenaire Innoware en Indonésie). Le bénéfice par action a atteint 7,09 EUR. En 2017, le résultat souffrira de la baisse de la livre sterling et des incertitudes liées au Brexit (12,4% des ventes sont réalisées au Royaume-Uni) et rien ne dit par ailleurs qu’il y aura un autre contrat exceptionnel. Nous tablons néanmoins sur une nouvelle hausse du bénéfice. Miko affiche une croissance régulière, mais au vu du faible rendement sur dividende (moins de 1% net), l’action est un peu chère.
– Novartis (conservez) n’a pas réussi à démontrer l’efficacité du Serelaxin contre l’insuffisance cardiaque chronique, alors qu’il comptait sur ce produit comme relais de croissance et qu’il souffre par ailleurs de la concurrence des génériques.
– UCB (vendez) a été pénalisé par une étude d’un broker qui considère que les espoirs de ventes pour le médicament Evenity (contre l’ostéoporose) sont surévalués par le marché. Nos chiffres en tiennent déjà compte. Ce nouveau traitement attend toujours le feu vert américain pour être commercialisé. Le cours a cependant vite rebondi ensuite, après la confirmation par les autorités américaines de la validité du brevet du Vimpat (épilepsie).
– X-Fab va être introduit en Bourse. X-Fab est un producteur de puces, utilisées principalement dans le secteur auto et est une entreprise soeur de Melexis (achetez), qui est d’ailleurs son principal client. X-Fab est rentable mais se profile en tant que société de croissance (pas de dividende ces prochaines années). Pour se tenir prêt à réaliser de nouvelles acquisitions (d’usines), la société va entrer sur la Bourse de Paris (à un prix d’introduction de 8 à 10,50 EUR par action). L’investisseur belge particulier ne peut en principe pas participer. La première cotation est prévue le 6 avril, mais peut être avancée si la période de souscription est clôturée anticipativement. Nous y reviendrons.

A l’agenda

– Samedi 25 mars : VFB Happening au Kinepolis d’Anvers
– Lundi 27 mars : paiement du dividende de Royal Dutch (0,47 USD); climat des affaires en Allemagne
– Mardi 28 mars : Novartis, BASF et Nestlé rencontrent des investisseurs; balance commerciale aux USA
– Mercredi 29 mars : assemblée générale des actionnaires de Daimler et de Zurich Insurance; activation de l’article 50 du traité de Lisbonne (déclenchement du Brexit) par le Royaume-Uni
– Jeudi 30 mars : résultat d’Exmar; PIB des USA (révision)
– Vendredi 31 mars : résultat de Sofina; paiement du dividende d’Encana (0,015 USD brut), de BP (0,10 USD brut), de Corning (0,155 USD brut); inflation dans la zone euro, PIB du Royaume-Uni (révision)

Partagez cet article