Analyse
La semaine sur les marchés il y a 7 mois - vendredi 21 avril 2017
Les investisseurs européens ont boudé les Bourses, effrayés par les tensions géopolitiques mondiales et l’incertitude électorale en France. 
La semaine sur les marchés

La semaine sur les marchés

Quelques bons résultats trimestriels et le rebond des valeurs bancaires ont toutefois un peu compensé. Vendredi midi, par rapport à une semaine plus tôt, le S&P 500 gagnait 1,2% mais le Stoxx Europe 50 cédait 1,2% et le Bel 20 perdait 0,6%. La Bourse de Londres cédait quant à elle 2,9%, suite à l’annonce d’élections anticipées et à la hausse de la livre.

– Le secteur des matières premières a perdu 3,4 %, suite aux craintes quant à l’offre de minerai de fer. ArcelorMittal (conservez) est sous pression.
– Le secteur automobile européen a gagné 2,2%. La forte hausse du marché européen en mars a bénéficié à quasiment l’ensemble des constructeurs : les ventes de Volkswagen (conservez) ont crû de 6,5%, celles de Peugeot (conservez) de 6,9%, celle des activités européennes de General Motors rachetées par Peugeot de 3,1%.
– Dans le secteur de l’alimentation, Nestlé (conservez) et Unilever (vendez) ont publié leur chiffre d’affaires du premier trimestre et confirmé à cette occasion leur objectif annuel de croissance. Danone (vendez) a connu un début d’année particulièrement faible (la hausse comparable de son chiffre d’affaires trimestriel se limite à 0,7%) mais se veut rassurant pour le reste de 2017 et revoit à la hausse sa prévision de bénéfice à tirer de l’intégration de l’américain Whitewave (produits bio).
Pour ces groupes, même si les volumes vendus restent faibles, l’évolution des prix reste positive, malgré la tendance déflationniste sur les marchés développés. Devant toujours s’adapter aux changements d’habitudes des consommateurs (désireux, e.a. de produits plus bénéfiques à leur santé), ils subiront des coûts de restructuration.

– Bank of America (conservez) a signé un bon premier trimestre, grâce à la hausse des taux d’intérêt aux USA et à la stabilité de ses coûts. Mais il lui reste beaucoup à faire pour atteindre ses objectifs. Le cours, qui avait anticipé ces bons résultats, est trop élevé pour un achat.
– Barco (conservez) a publié un chiffre d’affaires trimestriel en recul de 3,5% par rapport à un an plus tôt. Les commandes sont cependant en hausse et se transformeront en chiffre d’affaires au second semestre. Pour l’ensemble de 2017, le groupe confirme sa prévision de hausse de chiffre d’affaires d’environ 5%.
– IBM (achetez) a publié un résultat trimestriel décevant mais prévoit une amélioration au second semestre et confirme ses objectifs pour l’ensemble de 2017. Ses perspectives de croissance de long terme, bien qu’encore faibles, sont toujours trop peu valorisées par le cours.
– Melexis (achetez) poursuit sa croissance. Au 1er trimestre, son chiffre d’affaires a crû de 12,9%, son bénéfice opérationnel de 14,5% et son bénéfice net de 11,4%. Pour l’ensemble de 2017, le groupe vise une hausse du chiffre d’affaires de 11 à 15% et une marge opérationnelle de ±25% (ce qui nous semble accessible). Ces prochaines années, la croissance sera aussi au rendez-vous, grâce à l’augmentation de la demande de puces pour voitures.
– Orange Belgium (vendez) a publié un chiffre d’affaires trimestriel en recul de 0,7% par rapport à un an plus tôt. La marge bénéficiaire s’est cependant améliorée, grâce à des réductions de coûts et à la reprise d’une provision, précédemment inscrite pour la taxe wallonne sur les pylônes. Le bénéfice opérationnel avant amortissement a ainsi grimpé de 34%, le bénéfice opérationnel est quasi multiplié par 3,5 et le bénéfice net par 6,5. Le groupe confirme ses prévisions pour l’ensemble de 2017 : une hausse du chiffre d’affaires issu des services et une contraction du bénéfice opérationnel avant amortissements (de 1,8 à 8,1%), due à la suppression des revenus du roaming dans l’Union européenne.
– RELX (conservez) a publié son résultat trimestriel et confirmé ses objectifs pour l’ensemble de l’année. L’ensemble de ses divisions continuent sur leur lancée. Le groupe est capable selon nous de signer en 2017 une croissance des ventes similaire à celle de 2016 (+4% hors cessions, acquisitions et effets de change), ainsi qu’une petite augmentation de sa marge.
– Rio Tinto (achetez) souffre des inondations en Australie, qui ont provoqué une baisse de sa production de minerai de fer (-3%). Mais il maintient ses prévisions de production pour l’ensemble de 2017.
– Sofina (vendez) a cédé sa participation de 5% dans le holding français Eurazeo, très actif dans le tourisme (participations dans Europcar, Accor…), laquelle pesait pour environ 4,5% de sa valeur intrinsèque; cela gonflera sa trésorerie d’un bon 200 millions d’euros. Quoi qu’il en soit, sa décote reste trop faible (moins de 15%).
– Van de Velde (conservez) craint pour 2017 une baisse de son bénéfice opérationnel avant amortissements, car le chiffre d’affaires ne devrait pas augmenter et les investissements devraient s’accélérer (pour soutenir la croissance future). Aussi, après avoir déjà réduit en février nos prévisions bénéficiaires 2017 et 2018 (-16%), nous les rabotons encore de respectivement 6% et 2% et tablons à présent sur 2,60 EUR par action en 2017 et 2,80 EUR en 2018. L’entreprise reste solide mais l’époque des gros dividendes semble révolue.
– Wereldhave Belgium (achetez) a perçu au 1er trimestre des revenus locatifs en hausse de 4,9% par rapport à un an plus tôt, mais prévoit une légère baisse du bénéfice 2017 (suite à une pression sur le niveau des loyers et à des coûts non récurrents). Nous réduisons légèrement nos prévisions.
– Zetes (vendez) a obtenu le feu vert des autorités belges de la concurrence pour sa reprise par Panasonic, lequel a repris à son compte 51% des actions Zetes, jusqu’à là aux mains des fondateurs et gros actionnaires. Une offre sera bientôt lancée sur les actions répandues dans le public, à 54,50 EUR. Répondez à l’offre (ou vendez en Bourse si le cours est très proche du prix de l’offre).

A l’agenda

– Lundi 24 avril : résultat trimestriel de Philips, d’UCB; indicateur du climat des affaires en Allemagne
– Mardi 25 avril : résultat trimestriel d’Ericsson, Randstad, Novartis, AT&T, DuPont; communication intermédiaire d’Umicore
– Mercredi 26 avril : résultat trimestriel de Daimler, GlaxoSmithKline, Nasdaq, Euronav, FCA, Iberdrola, Santander; chiffre d’affaires d’Air Liquide, de Peugeot, Saint-Gobain
– Jeudi 27 avril : résultat trimestriel d’AstraZeneca, Intel, Bayer, Airbus, BASF, Cofinimmo, Exmar, Telenet, Total; chiffre d’affaires de Vinci; communication intermédiaire de Sioen, Tessenderlo; réunion de politique monétaire en Europe
– Vendredi 28 avril : résultat trimestriel de Chevron, Exxon, UBS, Sanofi; PIB aux USA et au Royaume-Uni, inflation dans la zone euro

Partagez cet article