Analyse
La Réserve fédérale américaine n’a pas modifié sa politique monétaire il y a 7 mois - vendredi 5 mai 2017
Le taux directeur reste fixé entre 0,75% et 1%.

Après les hausses de décembre et mars, cette décision était attendue.
C’est donc surtout l’analyse conjoncturelle qui a retenu l’attention.
Elle permet de tabler sur une nouvelle hausse de taux en juin.

La Réserve fédérale estime que la faible croissance du premier trimestre est transitoire (elle a été de 0,7% contre 2,1% au 3e trimestre 2016).
En moyenne, les créations d’emplois sont solides et le taux de chômage est en baisse. Et si la consommation des ménages a stagné en février et mars, le revenu disponible est en hausse et un rebond de la consommation est attendu au 2e trimestre.
La Réserve fédérale estime que les perspectives économiques restent bonnes. Elle attend une croissance conforme au potentiel des USA, aux alentours de 2%.
Une vision favorable donc, qui annonce une poursuite de la normalisation monétaire, avec probablement une nouvelle hausse du taux directeur en juin.

Partagez cet article