Analyse
La semaine sur les marchés il y a 7 mois - vendredi 12 mai 2017
Les grands indices ne font pas des étincelles malgré une tendance globalement favorable aux actions.
La semaine sur les marchés

La semaine sur les marchés

Vendredi midi, par rapport à une semaine plus tôt, la hausse du Stoxx Europe 50 se limitait à 0,3% et le S&P 500 perdait 0,2%. Le Bel 20 perdait quant à lui 1%.

En Europe, la tendance haussière des actions n’est pas remise en question. Car les résultats trimestriels des grandes entreprises, souvent en hausse, sont bien accueillis. Et les indicateurs de croissance économique sont de plus en plus rassurants. Mais les marchés cèdent aux prises de bénéfices. Le secteur des télécoms européennes a en outre perdu 1%, suite à des résultats trimestriels un peu décevants (croissance des bénéfices opérationnels un peu moins forte qu’espéré).

Aux USA, les craintes sur le calendrier des réformes pèsent sur les marchés.
Le Nasdaq, qui a pris 0,2% sur la semaine, atteint néanmoins un nouveau record. C’est grâce à la hausse des valeurs technologiques (+1,8%); le géant Apple (conservez) voit ainsi sa valeur boursière dépasser pour la première fois les 800 milliards de dollars, grâce notamment à l’investisseur Warren Buffet, qui vient d’augmenter sa participation dans la société, ainsi qu’à la banque Goldman Sachs, qui confirme son avis très positif sur la valeur.

Aedifica (vendez) acquiert aux Pays-Bas un site de maisons de repos et de soins qui reste à construire. D’autres investissements suivront.
Aegon (conservez) a publié un résultat inférieur à nos attentes. Et la solidité de ses activités néerlandaises inquiètent. Le groupe s’est toutefois engagé à redresser la situation ces prochains mois.
Ageas (conservez) a dégagé au 1er trimestre un bénéfice plus élevé que prévu, grâce e.a. a de belles plus-values sur l’immobilier et sur des actions dans la branche belge d’assurance-vie. En revanche, l’activité d’assurances au Royaume-Uni atteint à peine l’équilibre et a souffert des modifications réglementaires locales. La vente de la compagnie Ethias, sur laquelle lorgnait Ageas, est provisoirement au frigo. Mais Ageas, qui dispose d’une belle trésorerie, pense toujours aux acquisitions.
Ahold Delhaize (achetez) a publié un résultat trimestriel conforme aux attentes, avec de belles performances aux Pays-Bas et à l’Est, une bonne résistance aux USA et un recul du chiffre d’affaires et des marges en Belgique. L’intégration se passe comme prévu. Les synergies devraient stimuler le bénéfice et le dividende.
– AstraZeneca (vendez), qui souffre d’importantes pertes de brevets, profite d’un petit rayon de soleil, grâce à de bons résultats cliniques pour le durvalumab (nom commercial : Imfinzi) dans le traitement du cancer du poumon (ce produit a déjà reçu une approbation accélérée aux USA pour le cancer de la vessie).
– Befimmo (achetez) a publié des chiffres trimestriels convenables. Le résultat locatif net a augmenté de 6,9%. La prévision de dividende 2017 stable est confirmée.
– Bekaert (conservez) reste prudent et maintient sa prévision de bénéfice opérationnel stable en 2017. Mais les risques de futures déceptions s’estompent car le 1er trimestre a été très bon, avec des ventes en hausse de 20% (+10% sur base comparable).
– Brederode (conservez) a donné quelques indications sur l’évolution de son portefeuille dont il estimait la valeur intrinsèque fin avril à environ 60 EUR. Son portefeuille de valeurs cotées (environ 55% de la valeur du holding) a progressé de 8% sur les quatre premiers mois de l’année, conformément à la moyenne des marchés européens. Nous estimons la décote à environ 23%, soit légèrement inférieure aux niveaux des dernières années (25 à 30%).
– Care Property Invest (conservez) a réalisé un bon 1er trimestre. Le revenu locatif a augmenté de 7,3% (par rapport au 1er trimestre 2016), le bénéfice grimpe de 11,5% et le bénéfice par action de 8,8%. La SIR confirme ses prévisions pour 2017 (dont une hausse du dividende).
– Cofinimmo (conservez) poursuit sa croissance aux Pays-Bas avec diverses acquisitions d’immeubles dans le secteur de la santé. Pour l’exercice 2016, la SIR propose un dividende optionnel (optez pour le cash entre le 16 et le 30 mai).
–  Dexia (vendez) risque de perdre des centaines de millions d’euros sur un investissement dans l’enseignement à Chicago (le groupe scolaire concerné est au bord de la faillite).
–  EVS (profitez du repli pour acheter) a signé un 1er trimestre un peu faible. Les ventes ont reculé de 8,7% (-9.3% sur base comparable) alors que nous tablions sur une stabilisation. Le bénéfice par action a reculé de 26,9% à 0,26 EUR. Le cours en a souffert (après avoir grimpé de 20% ces trois derniers mois dans l’espoir de bonnes nouvelles). Le groupe table néanmoins sur des ventes 2017 de 115 à 130 millions d’euros, ce qui suppose une accélération des commandes ces prochains mois. 2017 sera donc bien une année de transition. En 2018, les ventes devraient connaître une solide croissance, grâce à la pénétration progressive des nouvelles technologies (IP et 4K).
– GlaxoSmithKline (conservez) peut se réjouir du refus des autorités américaines pour un biosimilaire de Hikma Pharmaceuticals, censé concurrencer son propre traitement vedette contre l’asthme (l’Advair). Avec le récent refus d’un produit de Mylan, cela devrait lui donner un peu d’air, au moins jusque mi-2018 (date pour laquelle les prétendants doivent fournir un complément d’informations). Nous relevons nos prévisions.
– Headwaters a été racheté par un groupe australien le 8 mai et a disparu de la cotation sur le NYSE. Chaque actionnaire recevra automatiquement 24,25 USD en cash. Assurez-vous que votre intermédiaire fait le nécessaire.
– IBA (vendez) a réalisé au 1er trimestre des ventes en hausse de 13,4%, conformes aux attentes. Mais le groupe tempère ses objectifs de rentabilité pour 2017 et 2018. Nous estimions depuis longtemps que les scénarios les plus optimistes étaient dans le cours et ne laissaient guère de place à d’éventuelles déceptions. Le cours a donc effectivement plongé. Mais pas encore assez.
– ING (conservez) a signé un bon 1er trimestre. Par rapport à un an plus tôt, le bénéfice grimpe de 39,5% (hors éléments non récurrents), grâce à la forte croissance des crédits accordés avec de bonnes marges, à la hausse des revenus des services aux grandes entreprises, à une bonne gestion des coûts et à de plus faibles provisions pour crédits douteux.
– Ion Geophysical (conservez) a subi de nouvelles pertes trimestrielles, malgré la hausse de ses revenus et la baisse de ses coûts. L’activité a bien progressé, mais, par prudence, nous n’extrapolons pas cette croissance à toute l’année. La dette reste inquiétante. Le niveau de risque de l’action est élevé.
– KBC (conservez si le risque ne vous effraie pas) a publié un excellent rapport trimestriel avec un bénéfice en hausse de 60,7%. La faiblesse des revenus d’intérêts a été largement compensée par d’autres revenus (commissions, vente d’assurances). Et l’amélioration de la situation en Irlande a permis la suppression de diverses réductions de valeur. Nous relevons nos prévisions.
– Kinepolis (vendez) a vu son nombre de visiteurs baisser de 0,8% au 1er trimestre, mais le chiffre d’affaires et le bénéfice (hors éléments non récurrents) ont augmenté.
– Ontex (conservez) a publié un résultat un peu supérieur aux attentes, tant pour les ventes (+3,6% sur base comparable) que la rentabilité (stable). Les marchés matures ont positivement surpris. Mais la hausse de prix des matières premières va commencer à se faire sentir. Nous ne modifions pas nos estimations.
– PostNL (achetez) a dévissé en Bourse après la publication d’un bénéfice par action trimestriel en baisse de 5,7% et d’un recul de 9,6% du volume de courrier postal traité. Mais le volume de colis traités (point fort du groupe) progresse de 8% et le plan d’économies semble se dérouler comme prévu (15 millions réalisés au 1er trimestre pour un objectif de 55 à 75 millions sur l’ensemble de l’année). Et de toute façon, le groupe confirme son objectif de bénéfice pour 2017.
– Recticel (conservez) souffre de la pénurie de TDI et MDI (matériaux utilisés pour ses mousses isolantes). Les problèmes se multiplient chez les producteurs et aucune amélioration n’est à attendre avant juillet. Les prix s’envolent et Recticel reporte la hausse sur ses prix de vente. Mais sa production recule. Le bénéfice opérationnel avant amortissement du 1er semestre sera en recul par rapport au 1er semestre 2016.
– Roche (conservez) est pénalisé par l’échec d’une étude concernant le Tecentriq pour le traitement du cancer de la vessie, échec qui met en doute l’approbation accélérée obtenue aux USA. Le Tecentriq, également approuvé pour le cancer du poumon, est encore en développement pour d’autres types de cancers.
– Snap (restez à l’écart), récemment introduit en Bourse, a chuté lourdement après avoir annoncé une lourde perte trimestrielle. La concurrence pèse sur la croissance du nombre d’utilisateurs de ses services. Rien n’indique que la société soit viable à moyen terme.
– Société Générale (conservez) a publié un résultat amputé par une provision (pour un litige). Sans cette charge, il est conforme à nos attentes, avec de bons chiffres dans les activités de marchés, la banque de détail à l’étranger, le crédit...
– Telefónica (achetez) a publié un résultat contrasté : des chiffres meilleurs que prévus en Amérique latine mais décevants en Europe et surtout en Espagne (où il pourrait faire des concessions sur ses tarifs, ce qui pèserait sur les marges).
– ThromboGenics (vendez) poursuit ses recherches pour de nouveaux traitements ophtalmologiques liés au diabète, mais à un stade précoce. Aucune nouvelle significative n’est à attendre avant le 1er semestre 2018. D’ici fin 2018, le groupe devra trouver de nouveaux moyens pour financer ses essais. Un augmentation de capital sera probable.
– VGP (vendez) a livré 5 projets au cours des 4 premiers mois de l’année et livrera encore bientôt 6 complexes logistiques à sa joint-venture avec Allianz. Le groupe a aussi conclu un accord de principe pour une vente à Estland. Et 24 projets sont en construction.
– Walt Disney (conservez) a publié un bon résultat trimestriel mais le marché en attendait un peu plus. Comme prévu, l’exercice en cours est un exercice de transition. Sur le 1er semestre de cet exercice (clôture annuelle le 30/09), le bénéfice a gagné 2% (base comparable). L’activité TV souffre toujours de la hausse des coûts de programmation. Et les pertes d’abonnés continuent pour la chaîne ESPN (sports). Mais c’est compensé par des hausses de prix et la bonne tenue des parcs à thème. Nous tablons toujours sur une légère hausse du bénéfice par action de l’exercice (mais ce sera entièrement grâce aux rachats d’actions).

A L’AGENDA

– Lundi 15 mai : paiement du dividende de Procter&Gamble (0,69 USD brut), de Texas Instruments (0,50 USD brut); communiqué de Leasinvest Real Estate
– Mardi 16 mai : résultat de Vodafone et Montea, communiqué d’Aedifica, paiement du dividende de Solvay (2,13 EUR net); début de la période du dividende optionnel de Cofinimmo (jusqu’au 30/05); PIB de la zone euro
– Mercredi 17 mai : résultat de Cisco, de Bouygues, paiement du dividende de BASF (3 EUR brut), du solde de dividende de bpost (0,175 EUR net); communiqué d’Elia, assemblée générale de Mondelez; inflation dans la zone euro
– Jeudi 18 mai : résultat de National Grid, Gimv, Merck, Wal-Mart Stores, paiement du dividende d’Engie (0,50 EUR brut), dernier jour pour le dividende optionnel d’Intervest Offices & Warehouses; PIB au Japon 
– Vendredi 19 mai : résultat de Retail Estates, communication d’Ackermans & van Haaren, et CFE, dernier jour pour l’augmentation de capital de Sipef

Partagez cet article