Analyse
La semaine sur les marchés il y a 5 mois - vendredi 19 mai 2017
Le risque politique a un peu éloigné les investisseurs de la Bourse.
La semaine sur les marchés

La semaine sur les marchés

Vendredi midi, par rapport à une semaine plus tôt, le S&P 500 et le Nasdaq cédaient 1,1%, le Stoxx Europe 50 perdait 1%, la Bourse brésilienne chutait de 9,3% et le Bel 20 perdait 1,8%, plombé par le recul d’AB InBev (voir ci-dessous).

Turbulences politiques

Aux Etats-Unis, Trump est politiquement bousculé et les marchés s’interrogent sur sa capacité à mettre en place les réformes annoncées (qui ont été un des moteurs de la hausse des indices ces derniers mois !).
Au Brésil, les accusations de corruption à l’adresse du Président ont fait chuter la Bourse et le real face au dollar (alors que ses promesses de réformes avaient soutenu la Bourse l’année dernière).

En conséquence :
– Les entreprises présentes au Brésil ont souffert.
C’est le cas d’AB InBev (vendez), Santander (conservez), Telecom Italia (vendez), Aperam (conservez) et Telefónica (achetez).
– En Europe, la remontée du risque a pesé sur les banques : le secteur a perdu 2,6% (restez à l’écart).
– Le dollar s’est déprécié face à l’euro, puis s’est légèrement repris.
– L’or a joué son rôle de valeur refuge et a vu grimper son cours (achetez pour vous couvrir contre les gros risques).

Cyber-attaques

Après les attaques du week-end dernier, les valeurs de la cybersécurité ont été recherchées : Sophos a gagné 17,4% et NCC Group 21,4%. Mais restez à l’écart.

Actions

– Axa (achetez) réduit le nombre de ses agences bancaires en Belgique (compte tenu de la maturité du marché belge de l’épargne), tout comme l’ont fait ses concurrents BNP Paribas et ING. Par ailleurs, Axa souhaite accroître dans ses revenus le poids des commissions fixes sur les gestions de patrimoine (moins dépendantes de la santé des Bourses) et poursuit son plan 2020 visant une meilleure rentabilité.
– Balta, groupe belge qui est le plus grand producteur européen de tapis, sera bientôt introduit en Bourse de Bruxelles. Une partie du produit de l’opération reviendra à son actuel actionnaire, le fonds d’investissements Lone Star, une autre partie sera consacrée à une réduction de son énorme dette. A moyen terme, Balta mise sur une croissance annuelle moyenne de son chiffre d’affaires de ±5% et souhaite distribuer 30 à 40% de son bénéfice. Nous y reviendrons.
– Bouygues (conservez) a publié un chiffre d’affaires trimestriel encourageant (+5%). Mais le cours avait anticipé la bonne nouvelle (+10% depuis début 2017). Misant sur la poursuite de la tendance, nous confirmons notre conseil.
– CA Technologies (achetez) a publié un bénéfice par action un peu meilleur qu’attendu, en hausse de 4%, à 1,87 USD. Mais, ces deux prochains années, son activité souffrira du recul structurel de son marché principal (logiciels de gestion pour ordinateurs centraux). Le bénéfice par action de l’exercice en cours devrait reculer à 1,75 USD puis s’établir à 1,84 EUR pour l’exercice suivant. Mais le groupe garde ses atouts : il génère des revenus récurrents (grâce à la part importante de ses activités de maintenance) et sa situation financière solide lui permet de distribuer un dividende élevé, ainsi que de procéder à des acquisitions ciblées, pour améliorer son offre et dynamiser sa croissance à long terme.
– CFE (conservez) a enregistré un bon 1er trimestre. Ses ventes ont progressé de 10,6 %, tirées par l’activité dragage de DEME (détenu à 100%). Sur l’ensemble de 2017, les ventes de DEME devraient grimper de 25%, mais avec un recul de la marge de ±20% (le niveau des deux dernières années était exceptionnel). Le redressement de l’activité construction ne suffira pas pour compenser. Vu que les attentes du groupe dépassent les nôtres, nous relevons nos prévisions.
– Cisco (achetez) a chuté suite à l’annonce de prévisions trimestrielles décevantes. Mais rien d’alarmant selon nous. La faiblesse ne sera que passagère et l’action garde ses qualités. Profitez du repli.
– Euronav (conservez) loue à présent au nouvel exploitant du champ pétrolier Al-Saheen ses deux bateaux FSO (stockage et déchargement), mais avec (comme prévu) une chute d’1/3 de la contribution au bénéfice opérationnel du groupe.
– Exmar (conservez) déclare avoir deux candidats pour la location de sa première barge de liquéfaction (Caribbean FLNG) et annonce la concrétisation d’un accord pour septembre. Ce serait une bonne nouvelle. Mais Exmar nous ayant habitués aux effets d’annonce sans suite, nous restons prudents.
– Gimv (achetez) se montre toujours très active : au cours de son précédent exercice (clôturé le 31/3), elle a pris 11 nouvelles participations et réalisé 12 cessions, avec de belles plus-values. Le dividende brut est en légère hausse; en net, suite à la hausse du précompte, il recule un peu, à 1,75 EUR.
– GTT (achetez), qui conçoit des membranes de confinement pour les navires de transport de gaz liquéfié, a décroché deux commandes de la part du chantier naval coréen Daewoo.
Intervest Offices & Warehouses (conservez) poursuit sa croissance dans la logistique et met un pied aux Pays-Bas, avec l’acquisition d’un site à Tilburg, loué pour 15 ans à Dutch Bakery (la part de son portefeuille consacré à la logistique grimpe ainsi à 53%).
– Resilux (conservez) souhaite distribuer à ses actionnaires une partie du cash issu de la vente (en 2016) de sa participation de 50% dans Airolux, via une réduction de capital. Si la proposition est acceptée par l’assemblée, un montant non imposable de 16,30 EUR par action sera distribué en septembre.
– Roularta (vendez) annonce pour les 4 premiers mois de l’année un recul de 5 à 10% de ses rentrées publicitaires belges. De quoi confirmer nos craintes sur les modifications structurelles du marché. Nous réduisons nos prévisions
– Wal-Mart Stores (conservez) a fait grimper son chiffre d’affaires trimestriel de 1,3% et a vu le nombre de ses clients aux USA augmenter de 1,5% sur la période. Ses gros investissements dans la vente en ligne ont porté leur fruit (le chiffre d’affaires de l’activité a augmenté de 63%). Mais la croissance s’est faite aux dépens des marges et le bénéfice recule de 1,3%. Grâce aux rachats d’actions propres, le bénéfice par action grimpe néanmoins de 2% (à 1 USD), conformément aux attentes.
– Zetes (acceptez l’offre) fait l’objet d’une OPA par Panasonic, qui offre jusqu’au 16 juin inclus un montant de 54,50 EUR par action Zetes. Une fois que Panasonic détiendra 90% de Zetes, il rouvrira l’offre; quand il aura 95%, il lancera l’offre de reprise; ensuite Zetes sera rayé de la cote.

A L’AGENDA

– Lundi 22 mai : paiement du dividende de KPN (0,017 EUR brut) et de Schnitzer Steel (0,1875 USD brut); réunion de l’Eurogroupe
– Mardi 23 mai : assemblée Générale de Royal Dutch et de Société Générale; indice du climat des affaires en Allemagne, indicateurs immobiliers aux USA
– Mercredi 24 mai : réunion de politique monétaire au Canada
– Jeudi 25 mai : réunion de l’OPEP à Vienne
– Vendredi 26 mai : paiement du dividende de Michelin (3,25 EUR brut)

Partagez cet article