Analyse
La semaine sur les marchés il y a 5 mois - vendredi 30 juin 2017
Les propos des dirigeants des banques centrales inquiètent les investisseurs.
La semaine sur les marchés

La semaine sur les marchés

Le message, passé avec prudence, laisse à penser que la politique monétaire accommodante est plus proche de sa fin que de son début. Des propos nouveaux dans la bouche de Mario Draghi. Vendredi midi, par rapport à une semaine plus tôt, le S&P 500 perdait 0,8%, le Stoxx Europe 50 reculait de 1,6% et le Bel 20 de 0,7%.

SECTEURS

– Le secteur technologique a encore été délaissé; le Nasdaq a perdu 2%.
– Le secteur bancaire américain a gagné 5,1% (en USD). Les banques ont reçu l’autorisation de la banque centrale de relever leurs dividendes, compte tenu de leur solidité.
– Le secteur bancaire européen a gagné 3% après les propos du président de la BCE; et l’euro a grimpé face au dollar (1 EUR=1,14 USD).
– Le secteur européen des équipements pour voitures a perdu 4,4% après l’avertissement sur résultat lancé par l’allemand Schaeffler. Mais le secteur reste trop bien valorisé pour y investir.
– Le secteur de la construction, sensible à la hausse des taux, a reculé de 2,3%.

ACTIONS

–  Ackermans & van Haaren (vendez) voudrait transférer son avoir dans le constructeur Van Laere (détenu à 100%) dans CFE (détenu à 60,4%; conservez). Van Laere, d’habitude bénéficiaire, a essuyé une perte en 2016 et traverse une année de transition. Van Laere ne représentant qu’environ 1% de la capitalisation boursière de CFE, l’opération ne serait pas de grande importance. Mais elle pourrait être le prélude d’une scission de CFE, entre activités de dragage et de construction (pour mieux valoriser l’ensemble). CFE va faire examiner la proposition. Si elle est acceptée, l’opération pourrait se faire au 4e trimestre.
– Bank of America (conservez) autorisée par la Fed (comme ses concurrents américains ayant réussi les tests de résistance) à distribuer un plus haut dividende et à racheter ses propres actions, annonce une hausse de 60% de son dividende trimestriel (à 0,12 USD brut) et un plan de rachat d’actions.
– Exmar (conservez) a obtenu des détenteurs de son obligation en couronne norvégienne arrivant à échéance le 7 juillet prochain de prolonger sa durée de deux ans (ce qui lui coûtera très cher). En outre, le groupe a trouvé les derniers financements pour payer le solde de sa barge de liquéfaction Caribbean FLNG qui sera bientôt livrée. Sa dette grimpant donc encore, il lui faut absolument trouver un locataire pour cette plate-forme.
– Facebook (vendez) est à deux doigts de se lancer dans la création de programmes TV pour les 17-30 ans, pour tenter de capter une part de l’importante manne publicitaire qui y est liée. Mais il subira la concurrence de Netflix ou Amazon.
– Gimv (achetez) a fait l’objet d’inquiétudes suite à des articles de presse soulignant les départs d’un certain nombre de personnalités de la société. Certains acteurs importants donneraient leur démission, suite à un désaccord au niveau de leur rémunération (pas satisfaits de la politique de bonus); d’autres souhaiteraient embrasser de nouvelles opportunités de carrière; d’autres encore seraient licenciés. Mais ces évènements ne constituent aucun danger pour la continuité de Gimv. Les équipes d’investissements sont en effet constituées de plusieurs membres. En matière de gestion, de choix d’investissements et de résultats, nous n’attendons pas de changement. Le généreux dividende n’est pas menacé.
– Google (conservez) subit une amende de la Commission européenne pour abus de position dominante (2,42 milliards d’euros). Dans la recherche en ligne, Google aurait favorisé son propre comparateur de prix Google Shopping. Le montant de l’amende se limite cependant à 0,5% de la capitalisation boursière du groupe et ne devrait pas être payé avant plusieurs années (le groupe a fait appel). D’autres enquêtes étant en cours, nous maintenons à 4 l’indicateur de risque de l’action. Mais sans craindre de voir vaciller le groupe, qui affiche des résultats spectaculaires depuis plusieurs années.
– KBC (conservez) a signé un nouvel accord avec la poste Tchèque : sa filiale tchèque ČSOB restera pour 10 ans le partenaire unique de la Banque de la poste tchèque, pour l’octroi de services bancaires et d’assurances.
– Michelin (conservez) profite de sa bonne situation financière et se réorganise au niveau mondial (simplification du groupe, suppression de nombreux postes). Le cours est à son sommet historique, grâce aux récents chiffres de croissance publiés.
– Rio Tinto (achetez) a privilégié Yancoal à Glencore pour la vente de ses actifs dans le charbon (ses actionnaires ont voté dans ce sens). L’usage du produit de la vente reste à décider.
– Saint-Gobain (conservez) va construire une nouvelle ligne de production au Mexique pour augmenter sa capacité de production de verre plat pour la construction et l’automobile. Sa mise en fonctionnement est prévue pour début 2020 et doit permettre de répondre à la demande croissante issue d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes.
– Sanofi (conservez) a reçu l’autorisation européenne de commercialiser le Kevzara, un traitement contre l’arthrite rhumatoïde, qui devrait devenir un nouveau pôle de croissance et prendre le relais des activités dans le diabète, en difficulté.
– Vinci (conservez) souffre, comme les autres acteurs français du secteur de la construction, des projets du nouveau gouvernement français, qui veut rogner sur les investissements dans les infrastructures et les travaux publics. Vinci sera cependant moins touché que certains concurrents, vu qu’il retire une bonne partie de ses revenus de concessions et d’exploitations (autoroutes, aéroports, parkings…).
– Dès ce 1er juillet, les clients belges des opérateurs télécom et des cablo-opérateurs peuvent plus facilement changer d’opérateur. Cela devrait stimuler la concurrence. Mais nous n’attendons guère de changement significatif rapide chez les deux leaders Proximus (conservez) et Telenet (vendez), ni chez leur concurrent Orange Belgium (vendez).

A L’AGENDA

– Lundi 3 juillet : paiement du dividende de Coca Cola (0,37 USD brut)
– Mardi 4 juillet : dernier jour pour faire le choix du dividende de Carrefour (cash ou actions), marchés fermés aux USA
– Mercredi 5 juillet : paiement du dividende de Kimberly-Clark (0,97 USD brut); indice de l’activité économique dans la zone euro
– Jeudi 6 juillet : compte rendu de la BCE
– Vendredi 7 juillet : chiffre d’affaires de Van de Velde; réunion du G20 en Allemagne, production industrielle au Royaume-Uni, chiffres de l’emploi en juin aux USA

Partagez cet article